Coupe d'Europe

Biarritz: Maintenant ou jamais

Face aux Zebre samedi, les Biarrots doivent absolument profiter de l’occasion pour se retrouver. Le point de bonus en ligne de mire, le BOPB peut enclencher une nouvelle dynamique.

 
Biarritz: Maintenant ou jamais - Rugby - Coupe d'EuropeIcon Sport
 

Le Biarritz Olympique se situe peut-être (déjà) à un tournant de sa saison. Après des débuts très prometteurs en Top 14, accompagnés de quatre succès consécutifs et d’une place de leader, le BOPB a vécu la situation inverse lors de ses quatre rencontres suivantes du championnat hexagonal avec quatre revers successifs…Avec la coupure européenne qui a débuté le week-end dernier, les Basques espéraient se refaire une santé, remettre les compteurs à zéro. Mais au Twickenham Stoop, Biarritz, plutôt que de trouver les réponses à toutes ses questions, s’est enfoncé dans le doute. Sa défense, son point fort historique, s’est faite balayée par les Harlequins, pour un total de 40 points encaissés.

Rien d’alarmant cependant selon le demi d’ouverture Julien Peyrelongue: "J'ai connu pas mal de situations difficiles durant ma carrière au BOPB, et le club a su toujours se relever. Le seul faux pas est cette défaite dans le derby (15-16 contre Bayonne), on a pris un gros coup sur la tête. Avant de tomber sur deux très belles équipes (Toulon et Harlequins).Je parle souvent de cycle en rugby, de rebond. Une bonne série peut vite s'enclencher, et inversement. En H Cup, il faut jouer la carte du quart de finale à fond, rien n'est perdu pour la qualification, même si cela va être compliqué pour la première place. Le groupe y croit en tout cas, on a envie de retrouver le parfum de la gagne et un vestiaire heureux".

La seule équipe qui réussit aux Italiens!

Pour y parvenir, les joueurs basques vont devoir passer l’obstacle des Zèbre qui se présente à eux, et avec brio qui plus est. Car si le club de Serge Blanco vise les quarts de finale de la compétition, il lui faudra faire le pleine de points, à savoir cinq, à domicile et face à l’écurie la moins redoutée de sa poule. Julien Peyrelongue, qui devrait débuter sur le banc samedi, Jean-Pascal Barraque lui étant préféré, confirme: "Il va falloir aller chercher ces Italiens, proposer du jeu, se rassurer. Cela passe par cinq points, c'est impératif". Mais attention aux excès de confiance, même s’ils ne sont pas légion du côté du Pays basque en ce moment. Car le BOPB est trop bien placé pour savoir que l’on peut chuter face à une équipe italienne en H Cup. Biarritz est tout simplement la seule tête de série de la compétition à avoir déjà réalisé cet "exploit" pas vraiment valorisant. Et à deux reprises en deux saisons! Pour rappel, les Biarrots s’étaient inclinés à Aironi en 2010 (28-27) avant d’échouer à Trévise (30-26) en 2011…Biarritz doit donc absolument se retrouver ce week-end. Car la suite du calendrier qui l’attend en Top 14 n’a en rien l’air d’une partie de plaisir avec deux déplacements, à Clermont et Grenoble...

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |