Coupe d'Europe

Biarritz: Mission accomplie !

Biarritz n'a mis que 45 minutes avant de remplir son objectif, à savoir glaner le point de bonus offensif face aux Zebre, valeureux mais limités (38-17).

 
Biarritz: Mission accomplie ! - Rugby - Coupe d'EuropeIcon Sport
 

Biarritz n’avait plus connu le goût de la victoire depuis près d’un mois. Corrigé la semaine passé 40 à 13 par les Harlequins, le BO se devait de réagir pour ne pas s’enfoncer un peu plus dans la crise. Et le renouveau de Biarritz a bien eu lieu, lors de cette seconde journée de Coup d’Europe. Les Basques n’ont pas fait de détails face aux Italiens de Parme (38-17) avec le bonus offensif tant espéré à la clé. Dans des conditions météorologiques dantesques, les Biarrots ont su se rendre le match facile en inscrivant trois essais en vingt minutes de jeu. Les hommes de Damien Traille, malgré la pluie incessante, ont envoyé beaucoup de jeu et ont été justement récompensés. Le premier essai était l’œuvre de Fabien Barcella (4e) à la suite à d'un bon travail collectif initié par les avants. Le pilier international était imité quelques minutes plus tard par le jeune Lesgourgues en filou (13e) et par Ngwenya, opportuniste, après un rebond capricieux (17e). Pourtant à la mi-temps, tout restait à faire, puisque les Transalpins ne pointaient qu’à 10 points des Biarrots (19-9).

Les Zebre trop faibles

Inspirés et réalistes, face à de trop faibles Italiens, le BOPB n’a jamais été réellement inquiété. Et au retour des vestiaires, Biarritz enfonçait un peu plus le clou grâce à trois nouveaux essais. La délivrance et le bonus offensif n’ont pas traîné grâce à un essai tout en puissance de Taele (46e). Six minutes plus tard, Lesgourgues s’offrait un doublé à la suite d'une pénalité rapidement jouée à cinq mètres de la ligne (52e). Malgré de nombreux changements à l’heure de jeu, le BOPB n’a rien lâché, Heguy, sur l’un de ses premiers ballons, filait derrière la ligne après un bon travail de son pack (38-12). Le match plié, et le bonus en poche, les Biarrots ont fini par lever le pied et ont cédé à quelques minutes du terme de la partie sur une charge du troisième ligne Van Schalkwyk (77e). Les hommes de Serge Blanco ont su trouver les ressources nécessaires pour renouer avec le succès et préserver leurs chances pour la suite de la compétition. Et sous de telles conditions climatiques, c’est bien l’essentiel. Le Biarritz Olympique grimpe même à la deuxième place de cette poule 3 grâce à la victoire des Harlequins sur le Connacht (22-30). Il faudra désormais confirmer en Top 14 dès la semaine prochaine avec un déplacement très compliqué à Clermont, puis dans deux semaines à Grenoble

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |