Vue Stade de France - Février 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Coupe d'Europe

2014 - Coupe d'Europe : Pas de finales en France

2014: Pas de finales en France

Par Midi Olympique
Dernière mise à jour Le 07/06/2013 à 12:19 -
Par Midi Olympique - Le 07/06/2013 à 12:19
Comme le révèle Midi Olympique dans son édition de vendredi, l’organisation des finales de Coupes d’Europe en France en mai 2014 est compromise. Pierre Camou, président de la FFR, l'a confirmé. En cause, l’absence d’accord entre le Consortium qui gère le Stade de France et la FFR. Du coup, l’ERC a décidé aujourd’hui de lancer un nouveau tour de table.

Programmée depuis la saison dernière en France, au Stade de France plus précisément, la finale de la prochaine H Cup ne se déroulera pas dans l’enceinte dyonisienne. Le sommet européen est l’otage du bras de fer entre la Fédération française de rugby et le Consortium du Stade de France. Il y a maintenant plus d’un an, la FFR avait fait savoir qu’elle ne renouvellerait pas la convention arrivant à échéance le 30 juin 2013. La raison ? Le manque à gagner lié à une convention signée sous la pression des pouvoirs publics en 1995.

Conséquence révélée par Midi Olympique : depuis plusieurs mois, les deux parties ont engagé des négociations très tendues. Des relations qui se sont encore détériorées au mois de mars lorsque la FFR a déposé une plainte devant la justice pour réclamer réparation suite à l’annulation de la rencontre entre le XV de France et l’Irlande le 11 février 2012. Ce soir-là, en raison du gel de la pelouse, la décision avait été prise de reporter la rencontre quelques minutes seulement avant le coup d’envoi, prévu à 21h00, engendrant des conséquences financières lourdes pour la FFR.

La confirmation de Camou

Depuis, les négociations quant au renouvellement de la convention ont peu avancé. Jusqu’à ce milieu de semaine, le statu-quo était de rigueur. Finalement, selon l’information de Midi Olympique, l’ERC, qui gère les Coupes d’Europe, a décidé de procéder un nouveau appel d’offres pour désigner la nation hôte. Elle ne peut se permettre le luxe de voir sa prochaine édition compromise par l’absence d’un accord avec le Consortium qui gère le Stade de France, ni même de reporter l’ouverture de la billetterie.

En clair, l’ERC aurait été échaudée par la décision du comité directeur de la FFR, réuni le 31 mai dernier, de retenir le stade Océane, au Havre, pour accueillir la rencontre France – Tonga (samedi 16 novembre 2013). En revanche, rien n’a été décidé pour les deux autres tests contre la Nouvelle-Zélande et l’Australie. Un mauvais signal envoyé aux responsables de L’ERC.

Faute de pouvoir recevoir la Coupe d’Europe au Stade de France et le Challenge européen au Parc des Princes ou à Jean-Bouin, les dirigeants français avaient imaginé une solution de repli vers Lille, avec la finale de H Cup au Grand Stade Lille Métropole et celle du Challenge au stadium Nord de Villeneuve d’Ascq. Une option qui ne conviendrait pas à l’ERC qui a donc choisi de remettre l’organisation française en cause. Joint ce matin par nos soins, le président de la FFR, Pierre Camou, a été on ne peut plus clair: "Nous ne sommes pas en mesure d'organiser les deux Coupes d'Europe en France". Reste à savoir qui sera candidat pour accueillir les sommets de la prochaine édition.