Gorgodze Montpellier 12 novembre 2011 - DPPI
 
Article
commentaires
Coupe d'Europe

MHR : Pour une poignée de secondes...

MHR : Pour une poignée de secondes...

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 12/11/2011 à 19:33 -
Par Rugbyrama - Le 12/11/2011 à 19:33
En encaissant une pénalité de Sexton à la dernière seconde, Montpellier a dû concéder le résultat nul face au Leinster (16-16). Le MHR, héroïque en défense, a imposé le respect face aux champions d'Europe en titre qui se sont réveillés en fin de rencontre. L'exploit était si proche...

Montpellier a longtemps espéré faire chuter le champion d'Europe en titre. Pour sa première apparition en H Cup, le club héraultais, finaliste du dernier Top 14, a réalisé un match tout simplement énorme. Dans le sillage d'un Gorgodze au four et au moulin, d'un Trinh-Duc parfait dans l'animation offensive, le MHR a longtemps contrarié les plans irlandais, jusqu'à en venir à potentiellement créer la surprise. En tête jusqu'à l'ultime seconde de cette rencontre rythmée, les coéquipiers de Ouedraogo ont craqué, sur une faute peu évidente de Martin dans un ruck. Une fin cruelle pour ce groupe qui avait mis tant d'envie et de cœur à l'ouvrage quatre-vingts minutes durant. Mais la fin était également logique tant les Irlandais ont dominé de la tête et des épaules le second acte, notamment grâce à un coaching très intelligent et surtout payant.

Totalement décomplexés malgré l'enjeu, les Montpelliérains ont longtemps tenu la dragée haute à leurs hôtes. Plus disciplinés et surtout plus présents dans les phases de combat, dominateurs en mêlée fermée, les Héraultais ont fait douter le Leinster dans un premier acte très rythmé. Si Sexton avait permis aux siens de prendre les devants grâce à deux pénalités (3-6, 17e), l'énorme surprise venait d'un contre mené sur quatre-vingts mètres par Amorosino et conclu par Ouedraogo au terme d'une séquence de jeu de plus de cinq minutes (10-6, 23e).

Le Leinster finit fort

Survoltés, intraitables en défense, les hommes du tandem Galthié-Béchu rendaient une copie quasi parfaite. Il ne manquait simplement qu'un brin de réussite et de réalisme sur quelques offensives, enterrées à quelques mètres seulement de la ligne d'en-but irlandaise (37e, 41e). Parfois emportés dans leur élan mais toujours aussi valeureux en défense, les Montpelliérains, après avoir pris dix longueurs d'avance (16-6, 6), craquaient physiquement. Usés par les assauts à répétition de leurs hôtes, ils voyaient l'écart s'amenuiser, Cronin (65e) récompensant les velléités du Leinster.

Ce dernier était d'ailleurs victime d'un excès de confiance au moment d'opter pour une pénaltouche plutôt que de tenter l'égalisation (72e). Un choix qui s'avérait salvateur pour le MHR qui faisait front, avant de rompre sur la sirène. Malgré tout, et même s'ils ne ramènent que les points du nul, les Montpelliérains ont livré là leur meilleur match de la saison et se sont rassurés avant d'aller défier Bath le week-end prochain. Une prestation qui va assurément mettre du baume aux cœurs héraultais et regonfler le moral d'une troupe enfin au complet après le retour de ses internationaux.