Yannick Jauzion - 03.12.2011 - Toulouse - Icon Sport
 
Article
commentaires
Coupe d'Europe

Toulouse au pied d’une montagne

Toulouse au pied d’une montagne

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 08/12/2011 à 19:51 -
Par Rugbyrama - Le 08/12/2011 à 19:51
C’est un énorme défi qui attend Toulouse aux Harlequins vendredi. La formation anglaise n’a pas perdu une seule rencontre cette saison. Le choc des deux équipes s’annonce donc explosif et va décider de l’avenir européen des Toulousains. L’expérience des hommes de Novès pourrait s’avérer décisive.

Difficile de faire meilleure affiche actuellement. Le Stoop de Twickenham sera le théâtre d’un affrontement haut de gamme entre Toulouse, leader du Top 14 et quadruple vainqueur de la H Cup, et les Harlequins, seule formation invaincue sur le Vieux Continent cette saison. En l’espace de neuf jours, les deux équipes se rencontreront à deux reprises. Un double choc déterminant pour l’avenir en Coupe d’Europe de la bande de Guy Novès. Dans ce genre d’événement, l’expérience joue régulièrement un rôle majeur. En la matière, les Toulousains n’ont rien à envier, étant l’équipe qui a disputé le plus de matchs en H Cup (120). "Nous avons de l’expérience, c’est évident. Mais bon, ça ne veut pas nécessairement dire quelque chose. Dans la façon d’aborder ce match, il est certain que cela peut nous favoriser. Mais sur le terrain, ce sont les joueurs qui décident du sort du match. On va en tout cas faire le maximum et essayer peut-être d’utiliser notre expérience dans nos moments forts", souligne le deuxième ligne Grégory Lamboley sur le site du club.

Novès: " Etre plus que concerné"

Au cours de ces temps-forts, Toulouse devra se montrer aussi brillant que lors de son succès devant Toulon, samedi dernier. Une copie sur laquelle les Hauts-Garonnais veulent s’appuyer. Lamboley, toujours: "On a vu que les repères revenaient, que le réalisme et l’enthousiasme étaient également présents. Si nous avons les mêmes ingrédients que le week-end dernier, ce sera déjà un premier pas". Le manager Guy Novès souhaite, lui, garder son groupe sous pression. "Il s’agit surtout de faire prendre conscience aux joueurs qu’après Toulon, qui était déjà un défi assez conséquent, il faut être plus que concerné pour aller jouer les Harlequins, dont personne n’a réussi à leur faire mettre un genou à terre".

Une formation à propos de laquelle Guy Novès ne tarit pas d’éloges. "Une équipe impressionnante par son jeu, sûre de ses qualités, et qui impose une forme de jeu très précise en tenant le ballon d’une manière spectaculaire jusqu’à faire exploser les adversaires". Lamboley prévient: "Il faudra être attentif et rester concentrés de la première minute à la dernière". Surtout, Toulouse vise un voyage productif en terme de points. "Au moins un point de bonus", déclare le deuxième ligne international. Guy Novès s’en contenterait car pour lui, "c’est un énorme défi" qui attend Toulouse.