Coupe d'Europe

Toulouse a mis le temps

Toulouse a dû cravacher pour réussir sa mission de décrocher un succès bonifié devant la province du Connacht (24-3). Se heurtant longuement au mur irlandais, Toulouse a pu compter sur sa mêlée, royale, pour marquer quatre essais. La bande de Novès garde toutes les cartes en main.

 
Toulouse a mis le temps - Rugby - Coupe d'EuropeIcon Sport
 

Aussi étonnant que cela puisse paraître, le Stade toulousain n'avait pas encore glané le moindre bonus offensif cette saison en H Cup. Un manque que les hommes de Guy Novès, maîtres de leur destin en vue de la qualification pour les quarts de finale, devaient à tout prix combler pour garder la tête de la poule 6 devant les Harlequins. Mais à l'image de cette campagne européenne qui les aura donc vu attendre la cinquième journée pour engranger leur première victoire à cinq points, les Rouge et Noir ont mis le temps avant de prendre la mesure de la province du Connacht.

Des Irlandais accrocheurs et plutôt entreprenants qui auront largement contribué à cette impression que la machine toulousaine semblait régulièrement enrayée. Et qui auraient pu compliquer encore davantage les Haut-Garonnais si le très présent O'Halloran n'avait pas été oublié sur son aile pour un essai qui semblait tout fait (26e). Mais si O'Connor ouvrait logiquement le score sur pénalité (14e), les limites de cette équipe qui découvre la grande H Cup auront été fatales face à un ténor européen.

Mêlée royale

Pour finalement prendre l'ascendant sur leurs adversaires, les Toulousains auront tout d'abord pu compter sur leur mêlée, impériale de la première à la dernière minute et qui aura quasi-systématiquement poussé le pack irlandais à la faute. Mais aussi sur leurs individualités, au premier rang desquelles figurent les incontournables Dusautoir, Picamoles, Maestri et Médard. Ce dernier étant d'ailleurs directement impliqué dans trois des quatre essais de son équipe. Tout d'abord en adressant un coup de pied rasant que Matanavou aplatissait dans l'en-but (21e) ; puis en s'offrant une échappée sur l'aile droite avant d'être à la réception d'une passe au pied de McAllister pour concrétiser lui-même (35e) ; et enfin en offrant le doublé à Matanavou après une pénalité rapidement jouée (69e). Entre temps, c'est Picamoles qui s'était chargé de la troisième réalisation toulousaine à la suite d'un bras cassé vite joué à cinq mètres (47e).

S'ils aura dû attendre la second acte pour se montrer réellement supérieur au Connacht, peut-être en raison de la pression que faisait peser l'obligation de bonus, le Stade toulousain aura finalement accompli sa mission sans être vraiment inquiété. Et se sera même permis de lancer dans le grand bain le jeune talonneur Christopher Tolofua (18 ans), qui aura d'emblée montré de belles choses. Voilà désormais les Rouge et Noir en position idéale pour se qualifier. Il leur faudra néanmoins s'imposer à Gloucester, déjà éliminé, et qui leur avait posé des problèmes à Ernest-Wallon (21-17). Mais cette fois, une victoire non bonifiée suffira.

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |