ronan o'gara munster 2011-2012 - Icon Sport
 
Coupe d'Europe

Ronan O'Gara crucifie Castres

Ronan O'Gara crucifie Castres

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 19/11/2011 à 19:10 -
Par Rugbyrama - Le 19/11/2011 à 19:10
Alors qu'ils ont longtemps mené au score, les Castrais se sont inclinés (24-27) à l'ultime seconde face au Munster, ce samedi sur la pelouse d'Ernest-Wallon à Toulouse. C'est l'éternel Ronan O'Gara qui, d'un drop réussi dans les arrêts de jeu, a offert la victoire à l'équipe irlandaise.
 

Attention à la marche ! Celle de la Red Army du Munster évidemment, puisqu'après avoir chuté chez les Scarlets, Castres recevait l'un des ogres irlandais pour, déjà, jouer sa survie dans la compétition européenne. Il y avait donc de quoi trembler à Ernest-Wallon pour cette délocalisation, et on espérait que les Tarnais seraient à la hauteur de l'événement. On se faisait moins de soucis pour les Munstermen, grands habitués de ces joutes continentales.

Le CO prenait pourtant le meilleur départ et faisait une entame tonitruante dans le sillage de Bernard qui martyrisait le cuir et trouvait quelques touches dont son vis-à-vis se serait targué. L'ouvreur natif de Toulouse passait ainsi deux pénalités (2e, 5e) avant que Mach, à la conclusion d'un beau mouvement, n'inscrive le premier essai (11e). Tout se passait beaucoup trop bien et, loi de Murphy oblige, la réponse irlandaise ne tardait pas. Après une séquence tout bonnement monstrueuse de ses avants, Howlett héritait du ballon et prenait l'intervalle sur les 5m pour aller aplatir (23e). Le CO, toujours plus opportuniste, ne manquait pas l'occasion sur une de ses rares incursions dans les 22m adverses pour inscrire un deuxième essai par Lakafia (35e). Castres virait en tête 18-10 à la pause suite à une dernière pénalité d'O'Gara (40+5e). Le Munster était près, très près.

Les grands joueurs sont éternels

On sentait le Munster dans son élément, en embuscade, et cette impression ne tardait pas à s'avérer correcte. Les Irlandais revenaient rapidement dans le camp castrais et écartaient pour O'Mahony qui allait marquer en solitaire (44e, essai transformé). Les avants tarnais fournissaient de gros efforts mais la défense du Munster et le laxisme arbitral ne lui permettaient que trop peu souvent de concrétiser. Bernard passait deux nouveaux buts (53e, 70e) mais le Munster, froid et réaliste, profitait d'un dégagement contré de Tales pour inscrire un essai par Chambers (66e). Dos à dos, le scénario était idéal pour faire parler la classe et l'expérience d'O'Gara. A la dernière seconde, l'ouvreur se plaçait dans l'axe à 40m et claquait un magnifique drop qui réduisait à néant les efforts castrais. Le Munster s'imposait 27 à 24.

Difficile de dire qui méritait le plus la victoire. Castres a fait preuve de courage et n'a pas démérité  mais manqué de maîtrise face au métier d'une équipe telle que le Munster. Les Irlandais ont été certes bousculés mais ont par moments semblé intouchables dans leurs enchaînements. Ils glanent un deuxième succès à l'arraché en autant de matchs de coupe d'Europe, certainement la marque des grandes équipes. Pour Castres, quasiment éliminé, l'apprentissage est dur mais la solide performance, notamment des avants et de la jeune charnière, est sans doute un gage d'avenir. On espère toutefois que l'avenir arrivera vite.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×