Mickael Ladhuie - 10.12.2011 - Montpellier - Icon Sport
 
Article
commentaires
Coupe d'Europe

MHR : laboratoire européen

MHR : laboratoire européen

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 16/12/2011 à 14:38 -
Par Rugbyrama - Le 16/12/2011 à 14:38
Derniers de leur poule après trois journées, les Montpelliérains n'ont pas su faire fructifier leur première participation à la H Cup. Ils joueront, samedi après-midi, leur rencontre européenne avec l'objectif de préparer au mieux le choc contre Toulouse, la semaine prochaine en championnat.

Nous nous garderons bien d'affirmer que les Montpelliérains rentreront sur le terrain de leur stade Yves-du-Manoir, samedi après-midi, avec autre chose en tête que la victoire. D'autant qu'avec un XV de départ du même tonneau, les hommes de Fabien Galthié sont allés arracher, en Ecosse sur la pelouse de Glasgow la semaine dernière, le point du bonus défensif. Pourtant, difficile de penser que les Héraultais jouent le coup à fond. Derniers avec quatre points, ils n'ont certes pas encore définitivement dit adieu à la compétition, mais ce qui n'était initialement pas une priorité se transforme petit à petit en laboratoire. Jugez plutôt : François Trinh-Duc, Mamuka Gorgodze, Benoît Paillaugue, Geoffrey Doumayrou débuteront sur le banc. Giorgi Jgenti et Timoci Nagusa sont eux au repos et ne figureront pas sur la feuille de match. Sans oublier les nombreux blessés: Thibault Privat (genou), Mickael De Marco (genou), Benjamin Thierry (épaule) ou encore Julien Tomas (épaule). Enfin Fulgence Ouedraogo, "capitaine Ouedraogo", est touché aux cotes et devrait être forfait encore une à deux semaines. Dans ces conditions, place aux jeunes ! Pierre Bérard, Ilian Perraux, Eric Escande, et Kevin Kervarec débuteront la rencontre samedi.

Toulouse en tête

Si les Héraultais appliquent une telle rotation de leur effectif, c'est qu'un drôle de défi se profile dans un futur proche: la réception de Toulouse la semaine prochaine, certainement la meilleure équipe européenne du moment, pour le compte d'un Top 14 dans lequel ils se sont complètement relancés (trois victoires consécutives). Forcément stimulant. Même s'ils se refusent pourtant à parler d'impasse contre Glasgow.

C'est en tout cas ce qu'affirme Rémy Martin, sur le site internet du club: "Cette Coupe d'Europe, on ne la laisse pas tomber. Demandez à tous les gars, il y a une véritable envie de bien faire. On y croît". Pour arracher une victoire et un ultime espoir dans cette compétition, le troisième ligne aile (qui portera pour l'occasion le brassard de capitaine) appelle ses joueurs à se focaliser sur la discipline. "On a fait beaucoup trop de fautes évitables à Glasgow, et on s'est fait sortir deux joueurs. La discipline sera décisive ce week-end. Le point positif, par contre, était la mêlée. Il faudra faire aussi bien ce week-end". Surtout, une victoire ce week-end couplée à un succès à Yves-du-Manoir contre Bath pourrait propulser les Héraultais en quart de finale d'Amlin Cup. Les calculs sont lancés.