Joie Leinster - Champion d'Europe - 19 mai 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Coupe d'Europe

Le Leinster surpuissant

Le Leinster surpuissant

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 20/05/2012 à 14:49 -
Par Rugbyrama - Le 20/05/2012 à 14:49
Tenant du titre, le Leinster n'a pas fait de détail en finale de H Cup contre la province irlandaise de l'Ulster (42-14). Les coéquipiers de Brian O'Driscoll ont marqué cinq essais et ont accroché leur troisième titre européen en quatre ans. Le Leinster est plus que jamais un grand d'Europe.

Le Leinster, définitivement roi d'Europe. En conquérant ce samedi son troisième titre en H Cup sur les quatre dernières saisons, la province irlandaise a encore affirmé son outrageuse domination continentale. Et celle-ci n'a souffert d'aucune contestation dans l'antre de Twickenham. Si leurs compatriotes de l'Ulster sont mieux entrés dans la partie et ont campé dans leur moitié de terrain en début de rencontre, inscrivant au passage les premiers points par Pienaar (8e), les Leinstermen ont rapidement étalé leur talent et leur supériorité. Petit à petit, les hommes de Joe Schmidt ont pris la mesure de cette finale et, après un énorme travail de Kearney, c'est le flanker Sean O'Brien, auteur d'une performance majuscule, qui portait l'estocade et marquait le premier essai (13e).

La domination des Leinstermen s'intensifiait et les mouvements d'envergure s'enchaînaient. Capables de multiplier les temps de jeu sur chacune de leurs séquence, ils imposaient un rythme insoutenable à leurs adversaires pour s'offrir plusieurs autres occasions. Etouffés physiquement, les joueurs de l'Ulster connaissaient des difficultés à sortir de la pression, à l'image du jeune ouvreur Paddy Jackson, complètement dépassé. Finalement, après une nouvelle action de classe et deux interventions de O'Driscoll puis O'Brien plein axe, Cian Healy inscrivait logiquement un deuxième essai (33e). Le Leinster menait alors 14-3 et même si Ruan Pienaar réduisait l'écart (6-14) juste avant de revenir aux vestiaires, on voyait mal comment lui et ses coéquipiers pouvaient renverser la tendance.

La démonstration jusqu'au bout

Une impression qui s'intensifiait encore à l'entame du second acte. Les troupes de Joe Schmidt monopolisaient le ballon et surtout avançaient à chaque impact. C'est pourtant après une décision arbitrale plus que douteuse qu'elles tuaient le match à la 45e. Alors que Jackson avait tapé directement en touche de ses 22 mètres, l'arbitre donnait un lancer sur... les 22 mètres, considérant que le ballon avait été entré dans cette zone par l'Ulster. Une erreur lourde de conséquences. Sur le ballon porté suivant, les avants du Leinster emportaient leurs homologues sur quinze mètres, lesquels étaient obligés d'écrouler le maul... L'arbitre accordait alors un essai de pénalité. 21-6: le suspense s'éteignait...

Les Ulstermen ont néanmoins tout tenté pour réaliser l'exploit et bouleverser une issue inéluctable. Des efforts qui finissaient par payer avec l'essai de Tuohy en coin (60e). Pas suffisant toutefois pour faire trembler la meilleure équipe du continent. Les Leinstermen géraient leur avance au score et Jonathan Sexton se chargeait de maintenir l'écart au score (52e, 68e). Et ce sont même le pilier Van der Merwe (77e) et le talonneur Cronin (80e) qui allaient clore la démonstration avec deux ultimes essais (42-14). Impressionnants de maîtrise et de puissance, les joueurs de Joe Schmidt, invaincus durant toute l'édition 2011-2012, ont réalisé ce qu'aucune formation européenne n'était parvenu à faire dans l'histoire de la H Cup. Trois titres en quatre ans. Forcément énorme.