marconnet sylvain lund erik biarritz 2010-2011 - Icon Sport
 
Coupe d'Europe

Biarritz chute, malgré Balshaw...

Biarritz chute, malgré Balshaw...

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 12/11/2011 à 19:28 -
Par Rugbyrama - Le 12/11/2011 à 19:28
Pour son entrée en lice en Coupe d'Europe, Biarritz s'est incliné (21-28) sur le terrain des Ospreys. Les Basques se sont finalement rassurés en parvenant à rivaliser, grâce notamment au doublé de leur ailier Iain Balshaw. Et ont même empoché un précieux point de bonus défensif.
 

Biarritz n'a pas su éviter le piège gallois. En difficulté en Top 14, Biarritz comptait en effet sur la Coupe d'Europe pour se refaire une santé ou tout au moins engranger de la confiance. D'autant plus que le BOPB pouvait notamment compter sur le retour des internationaux pour espérer effectuer une bonne performance au Pays de Galles. Pour sa part, la province irlandaise des Ospreys en tête de la ligue celte et non qualifié pour les phases finales de la précédente édition misait sur cette réception pour démarrer de la meilleure des manières la H Cup.

S'appuyant sur les fondamentaux, c'est Biarritz qui rentrait le mieux dans la partie. Les hommes de Patrice Lagisquait multipliaient d'entrée les temps de jeu face à des locaux plus en difficulté en cette entame de match. Ce réalisme basque était rapidement concrétisé par un drop de Damien Traille (5e, 0-3). Mais, malgré une véritable volonté de jouer, les Biarrots retombaient rapidement dans leurs travers tandis que les Ospreys retrouvaient peu à peu de leurs automatismes. En manque de concrétisation au pied comme à la main et dans une première période sans rythme, les Biarrots s'étiolaient peu à peu, multipliant les fautes. Biggar ne faisait pas prier et, par deux fois, trouvait ainsi le chemin des barres (20e, 27e, 6-3) permettant à son équipe de rejoindre les vestiaires sur un maigre score tandis que les hommes de Patrice Lagisquet avaient encore des raisons d'y croire.

Le bonus défensif pour maigre consolation

Au retour de la pause, la partie partait sur les mêmes bases et se résumait à un duel de buteurs avec beaucoup d'approximations de part et d'autre. Dan Biggar et Bosch se rendaient ainsi coup pour coup dans les première minutes de cette seconde période. Le Gallois passaient quatre pénalités (43e, 45e, 50e, 57e) contre deux pour son homologue basque (47e, 53e, 18-9) limitant les dégâts du côté du BOPB. Malgré un début de seconde période fébrile, les Basques se réveillaient enfin et réussissaient à enchainer les temps forts. Des phases de jeu efficaces concrétisées par un essai inscrit par Balshaw (61e, 18-14). Mais la réaction galloise ne se faisait pas attendre. Encore dans l'euphorie de cet essai inscrit, les Biarrots négociaient mal la phase de jeu suivante. Bowe en profitait et allait marquer derrière la ligne d'en-but biarrote (63e, 25-14). Biggar enfoncait même le clou par le biais d'une pénalité (67e, 28-14). Les hommes du BOPB réagissaient malgré tout via un essai de Balshaw (68e, 28-21), son second de la partie, sur une interception mais face à trop de fébrilité, les Gallois emportaient la victoire sur le fil.

Malgré cette défaite, les hommes de Patrice Lagisquet reviennent des terres galloises avec un point de bonus défensif. Une plutôt bonne performance pour des Biarrots en manque de confiance. Une confiance qui sera indispensable lors de la réception de l'équipe anglaise des Saracens lors de la 2e journée de la Coupe d'Europe le 19 novembre prochain.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×