Coupe d'Europe

Albacete : "Sortir un match plus correct"

Patricio Albacete, le deuxième ligne toulousain, avoue que le succès décroché à Glasgow (28-16) n’a guère été évident. S’il regrette en partie le point de bonus offensif laissé en route, l’international argentin ne veut pas partir la fleur au fusil avec la réception de ces mêmes Ecossais samedi.

 
"Un match plus correct" - Rugby - Coupe d'EuropeMidi Olympique
 

Comment expliquez-vous les difficultés rencontrées par votre équipe en deuxième période contre Glasgow vendredi dernier ?

Patricio ALBACETE : Les Ecossais nous ont pas mal perturbés en conquête directe. Nous n’avons pas su rectifier le problème et nous ne sommes pas arrivés à faire des ballons portés, secteur où nous aurions pu les prendre. C’est aussi une bonne équipe qui nous a fait déjouer lorsque nous avons pris l’avantage au score. Après, c’est vrai que nous avons quelques regrets de ne pas décrocher le bonus, surtout avec trois essais marqués en première période. Ce n’était pas l’objectif initial ce bonus mais c’est quand même dommage d’y être passé à côté.

Justement, n’avez-vous pas été perturbés par cette possibilité de glaner le bonus offensif après une très bonne première période ?

P.A. : Je ne pense pas que notre première période ait été remarquable. Nous bénéficions de beaucoup de réussite et nous arrivons à marquer sur nos temps forts. Ce que nous n’avons pas su du tout faire au retour des vestiaires. Glasgow n’a jamais été lâchée au score et elle avait toujours la possibilité d’engranger un bonus défensif voire de décrocher la victoire. Cette équipe jouait chez elle et du fait d’une certaine fierté, elle n’a rien cédé. Dans ce contexte, l’important pour nous, c’était de gagner.

Avez-vous été étonnés par la résistance des joueurs de Glasgow, supposés quand même plus faibles ?

P.A. : Pas du tout. Nous connaissions tous les qualités de cette équipe. Et moi le premier. Au mois de juin dernier, j’avais affronté par deux fois l’Ecosse avec ma sélection nationale et on s’était inclinés à chaque fois. Nous ne pouvions que nous permettre de les respecter. Ce que je ne comprends pas, c’est que trop de monde néglige ces formations écossaises.

Après trois journées, vous être premiers de votre poule. De quoi être satisfait tout de même…

P.A : C’est vrai que nous sommes dans une situation favorable mais il ne suffit que d’une seule défaite pour se mettre en difficulté. On se rappelle encore il y a deux ans où nous avions perdu à domicile contre Glasgow. Nous faisons ensuite le nul à Bath ce qui nous prive d’un quart à domicile. Et au final, nous perdons à Cardiff de peu. Alors, c’est sûr que nous sommes bien actuellement mais je pense qu’il faut faire encore mieux.

Samedi, vous affrontez de nouveau Glasgow. La différence ne pourrait-elle pas se faire au niveau des avants ?

P.A. : Je pense que oui. De toute façon, quand tu fais souffrir le pack adverse, tu ne peux que rendre service à tes trois-quarts pour les faire mieux jouer. Nous allons bien préparer notre match dans ce secteur et j’espère qu’on réussira aussi à améliorer certains détails pour sortir un match bien plus correct.

Serait-ce un échec si encore une fois vous passez à côté du bonus offensif ?

P.A. : Pas du tout. On ne peut pas entrer dans un match avec cet état d’esprit de vouloir à tout prix le bonus offensif. Le seul but a avoir en tête, c’est la victoire. C’est tout. Cela serait un manque d’humilité envers cette équipe de Glasgow qui provoque beaucoup dans le jeu. On part avec la volonté de gagner tous nos matchs comme ça nous aurons notre destin entre les mains.

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |