Coupe d'Europe

Clermont veut réserver la suite

Si Clermont ne nourrit pas de grand espoir de qualification pour les quarts de finale de H Cup, l’ASMCA veut profiter de la venue au Michelin du Racing-Métro ce vendredi (20h30) pour enfin sortir d'une période d’incertitude marquée notamment par la défaite à Brive et se relancer en vue du Top 14.

 
Pour réserver la suite - Rugby - Coupe d'EuropeIcon Sport
 

Se rassurer. Chasser les démons. Voici pour les Clermontois le véritable objectif de la réception du Racing-Metro. L’optique de disputer un quart de finale européen est devenu presque illusoire depuis la sévère défaite sur la pelouse du Leinster. "La qualification va être très, très dure, on le sait, mais il faut qu'on joue à fond pour ne pas avoir de regrets", affirme pourtant le deuxième ligne Julien Pierre. Ne pas avoir de regrets et surtout relever la tête après le revers à Brive vendredi dernier. Un revers qui laisse un goût amer aux Auvergnats. "On est bien rentré dans le match mais ensuite, pendant plus de quarante minutes, on est passé complètement à travers, se lamente Pierre. Il a fallu qu'on soit au pied du mur pour commencer à jouer au rugby. On a vu alors que, quand on joue, on peut faire mal." "Maintenant, il faut garder cette intensité que l’on a eue, en seconde mi-temps, et l’appliquer pendant 80 minutes", espère Benoît Baby sur le site internet du club.

Préparer le Racing… En Top 14 !

Car en championnat, l’ASMCA a aussi besoin de se relancer. Actuellement cinquième, les champions de France en titre sont toujours fragiles. Et étrange paradoxe du calendrier, il se profile dans moins de deux semaines (le mercredi 26 janvier) un rendez-vous capital contre le Racing-Metro au stade Michelin. Comme ce vendredi. "Je pense que ce sera le match de championnat le plus dur que nous aurons à jouer, assure Baby. Ce match doit nous mettre dans une dynamique positive et nous positionner pour aller chercher cette qualification pour les phases finales du Top 14." "On se rapproche du sprint final, on va même l'attaquer dans les prochaines semaines, donc il va falloir resserrer les boulons très fort, et très vite", prévient le troisième ligne Alexandre Audebert, évoquant "un moment de latence" après le premier Bouclier de Brennus de l'histoire du club.

" Agir plutôt que parler "

Alors contre l’équipe francilienne, les Clermontois doivent prouver qu’ils n’ont pas perdu l’esprit de combat qui leur a permis d’atteindre la finale du Top 14 ces quatre dernières saisons. "On est bien ensemble, avance Audebert. Peut-être trop bien. Il faut reprendre, ou plutôt garder, le goût du travail. C'est ce qui a fait notre différence. On travaillait plus fort, plus dur et plus longtemps que les autres, continuons comme ça. On est des besogneux, allons-y." "La clé, c'est la simplicité, le plaisir et la détermination. On sait que quand on joue au rugby, on est très fort. Posons-nous moins de questions, et jouons simplement", estime Pierre. "C’est important d’avoir de la continuité, de garder une confiance sur la durée, renchérit Baby. Maintenant nous savons de quoi nous sommes capables. Il faut simplement le réaliser sur le terrain et arrêter de le dire haut et fort, il faut juste agir plutôt que parler !"

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |