Coupe d'Europe

Rodriguez : "Nous sommes avertis"

La saison prochaine, Biarritz retrouvera dans sa poule de H Cup, les Saracens, les Ospreys et... Trévise, une équipe italienne. Mais Laurent Rodriguez, le manager du BOPB, se rappelle que lors de la précédente édition, son équipe s'était inclinée aux Aironi et il espère que la leçon a été retenue.

 
"Nous sommes avertis" - Rugby - Coupe d'EuropeIcon Sport
 

Que vous inspire cette poule ?

Laurent RODRIGUEZ : Ma première réaction, c'est que je vais suivre attentivement l'intersaison de chacun de nos adversaires. C'est le propre de toutes les équipes qualifiées pour cette compétition. Nous allons donc regarder et analyser le recrutement effectué par les Ospreys, les Saracens et Trévise car ce que vaut une formation une saison peut être complètement différent quelques mois plus tard. Nous allons ainsi suivre leur évolution et leurs résultats respectifs dans leur championnat. Trévise représente par exemple le haut du niveau italien.

Mais n'est-ce pas un avantage d'avoir un club italien dans la poule ?

L.R. : Cela peut aussi être un piège. L'an passé, nous avons déjà été surpris aux Aironi (défaite 27-28, NDLR), un match durant lequel nous avions rapidement inscrit quatre essais synonymes de bonus offensif. Biarritz s'était pourtant fait rattraper et battre sur la fin. Nous sommes maintenant avertis concernant ce genre de situations. Mais même avertis, il est difficile de savoir comment les joueurs réagissent... Inconsciemment, quand ils affrontent une équipe dite plus faible, ils ne mettent pas la même intensité dans la préparation de la rencontre et dans le contenu du match en lui-même. Nous savons qu'il faudra éviter une telle contre-performance. Pour se qualifier, le BO aura besoin de l'emporter à l'aller et au retour.

Craignez-vous une équipe en particulier ?

L.R. : Oui, les Ospreys. Il faudra faire très attention car c'est la plus grosse équipe de la poule. C'est sûr. Mais tout va aussi dépendre du calendrier. En Coupe d'Europe, l'objectif est simple. Il faut laisser le moins de points possibles en route. Dans cette compétition, la moindre défaite vous met en difficulté. Il ne faut pas se manquer, sous peine de prendre du retard. Alors il faudra analyser ce calendrier quand il sera connu. Cela va être déterminant. Ce n'est pas la même chose si nous débutons par un déplacement aux Ospreys ou par la réception de Trévise...

Que représentera la H Cup pour Biarritz la saison prochaine ?

L.R. : Biarritz a disputé deux finales et a perdu les deux. Cela reste l'objectif majeur du club. Cela se voit dans l'attitude des joueurs une semaine avant de jouer un match de H Cup. On sent que c'est une compétition qu'ils affectionnent particulièrement sans dénigrer le championnat de France. Pour eux, c'est l'équivalent des matchs internationaux et dès le lundi précédant un rendez-vous européen, la concentration de chacun est maximale.

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |