Coupe d'Europe

Le Racing s'écroule

Le Racing-Metro, avec une équipe fortement remaniée, n'a rien pu faire face à la province irlandaise du Leinster et s'incline sur le score sans appel de 36 à 11. Les champions d'Europe 2009 s'imposent avec le point de bonus offensif (cinq essais) et joueront leur quart de finale à domicile.

 
Le Racing s'écroule  - Rugby - Coupe d'EuropeIcon Sport
 

Le Racing-Metro n'a pas fait illusion très longtemps. Face à une formation du Leinster, venue à Colombes avec son équipe la plus forte, les joueurs de Pierre Berbizier ont bien tenté de résister mais ils n'ont pas eu d'autre choix que de rendre les armes face aux vagues irlandaises.

Les coéquipiers du trois-quarts centre international Brian O'Driscoll ont bénéficié d'une outrageuse possession de balle, leur permettant de rapidement mettre au supplice la défense du Racing. Il est vrai que les Irlandais débarquaient au stade Yves-du-Manoir avec un objectif précis : s'imposer avec le bonus offensif pour recevoir lors des quarts de finale. La seule bonne volonté de bien figurer de la part de la formation française n'était pas suffisante pour réellement mettre à mal les intentions irlandaises. Pourtant, cette rencontre offrait du spectacle aux supporters car l'offensive était à l'honneur. Effectivement, entre une formation voulant inscrire quatre essais et une autre évoluant sans pression, les espaces s'ouvraient facilement. Plusieurs actions de 80 mètres animaient le début de match. Mais très vite, le Racing devait se contenter de miettes face à la puissance de la machine entraînée par Joe Schmidt. En vingt-cinq minutes, l'affaire était entendue puisque le Leinster avait déjà inscrit trois essais par Nacewa, O'Brien et Sexton.

L'exploit de Vakatawa

A la pause, le Racing était déjà mené sur le score de 21 à 11 mais restait dans la rencontre grâce à un essai extraordinaire du trois-quarts centre Virimi Vakatawa. Avec le culot de ses 18 ans, il réalisait un superbe numéro le long de la ligne de touche. Une course de quarante mètres où il effaçait, aussi bien en finesse qu'en force, tous les défenseurs qui se présentaient devant lui. Rare moment de grâce pour les Racingmen dans une rencontre maitrisée parfaitement par les Irlandais. Lors du deuxième acte, les locaux arrivaient à museler le Leinster pendant vingt minutes avant de sombrer, en encaissant deux nouveaux essais par l'intermédiaire de Sexton et d'O'Gara. Les joueurs de Dublin remplissaient parfaitement leur mission.

Certain de quitter la scène européenne, le Racing-Metro pouvait se concentrer à préparer le prochain match de Top 14. Un déplacement à Clermont dès mercredi qui était très attendu par le manager Pierre Berbizier dès le coup de sifflet final : "Parfois, l'échec permet aussi de rebondir et de prendre conscience de ses faiblesses. Cela nous montre ce qu'il faut travailler. Il faudra montrer notre capacité à rebondir dès le prochain match."

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |