Julien Malzieu - 18.12.2010 - Clermont Auvergne - Icon Sport
 
Article
commentaires
Coupe d'Europe

Clermont s’est fait une raison

Clermont s’est fait une raison

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 20/12/2010 à 18:10 -
Par Rugbyrama - Le 20/12/2010 à 18:10
Les Clermontois avaient comme objectif prioritaire de s’illustrer sur la scène européenne cette saison. Mais après leur revers (8-24) sur la pelouse du Leinster samedi, la frustration est immense. Les Auvergnats n’ont pas été en mesure de rivaliser et ont certainement dit adieu aux quarts de finale.

Et le Leinster s’est envolé… Au score samedi en fin d’après-midi sur sa pelouse de Dublin mais aussi en tête du groupe 2. Totalement impuissant face à la province irlandaise, Clermont a certainement laissé filer ses ultimes chances de qualification pour les quarts de finale de H Cup. C’était pourtant l’objectif prioritaire de la saison. Après avoir enfin décroché le premier Bouclier de Brennus de son histoire en juin dernier, l’ASMCA rêvait de partir à la conquête de l’Europe. Ce sera finalement pour plus tard. Et franchement, la pilule a tout de même du mal à passer du côté de l’Auvergne. "l reste deux matchs mais je crois que nous sommes écartés de la course à la qualification", lâchait laconiquement le manager Vern Cotter dans Midi Olympique.

" Difficile à expliquer "

Pourtant, beaucoup pensaient sincèrement que Clermont avait franchi un cap cette saison et avait les moyens de ses ambitions. Donc les moyens d’ennuyer le Leinster sur sa pelouse pour le choc au sommet de la poule. Il n’en a rien été. Les Auvergnats n’ont pas fait le poids et le regrettent amèrement aujourd’hui. "C’est très décevant mais nous avons simplement ce que nous méritons", reconnaissait Lionel Faure. Dominés dans tous les compartiments du jeu, les Clermontois ont été distancés en seconde période et sont jamais parvenus à réagir. "C’est une défaite difficile à expliquer, note Julien Malzieu. J’ai l’impression qu’ils avaient plus d’envie que nous". "Nous avons le droit de perdre des matchs mais en faisant au moins ce que nous avons à faire, renchérissait Julien Bonnaire. Là, nous n’avons pas su mettre en place le minimum".

"Pas au niveau "

Certes, mathématiquement, l’ASMCA n’est pas encore écarté de la course aux quarts. Mais il faudrait un concours de circonstances étonnant pour que Clermont s’invite en phase finale. A savoir deux victoires (contre le Racing et aux Saracens) pendant que le Leinster commet deux faux-pas, ce qui paraît plus qu’improbable. Ou une des places attribuées aux deux meilleurs deuxièmes ? Actuellement, l’équipe de Vern Cotter est le plus mauvais deuxième… Voilà pourquoi les champions de France en titre se sont fait une raison. "Nous n’avons pas été au niveau, résumait Bonnaire à Dublin. […] J’espère que cela nous servira de leçon". Les Clermontois ont dû attendre quasiment un siècle et dix finales infructueuses avant de s’installer sur le toit de l’hexagone. Alors quoi qu’il arrive, ils repartiront à l’assaut de l’Europe l’an prochain.