Coupe d'Europe

Leinster : la pause a tout changé

La province du Leinster a signé un incroyable retour en finale de la H Cup en remontant un handicap de seize points à la fin du premier acte face à Northampton. La pause a été bénéfique aux Irlandais avec notamment un discours salvateur qui a tout changé et qui a fait réagir les joueurs.

 
La pause a tout changé - Rugby - Coupe d'EuropeIcon Sport
 

"Jonathan a eu des mots très inspirés à la pause. Il était comme possédé." Le centre du Leinster Brian O’Driscoll n’a pas caché une seule seconde le rôle primordial de l’ouvreur Jonathan Sexton lors de la finale de la H Cup remportée face aux Anglais de Northampton (33-22). Outre une performance individuelle de premier plan avec vingt-huit points marqués - il échoue à deux unités du record de l’Italien Diego Dominguez en terme de points inscrits sur une finale de Coupe d’Europe - l’international irlandais a tenté de faire réagir ses coéquipiers dans les vestiaires. Avec succès. "Nous étions sous le choc à la mi-temps", confirmait Sexton. "Jonathan nous a dit que ce match resterait dans les mémoires si nous arrivions à inverser la tendance et que nous nous en rappellerons très longtemps", avouait O’Driscoll avant d’enchaîner: "Nous savions que nous possédions les moyens de revenir. Nous jouions face à une équipe très dure mais nous allions avoir notre chance».

Cullen: "Nous n’avions rien à perdre"

Tout s’est alors enchaîné. Et le Leinster a pris le dessus sur des Anglais devenus amorphes, apathiques et écrasés par le poids d’une victoire sur la scène européenne. "Nous avons parlé de confiance en nous et de construire notre jeu. Nous avons aussi réglé quelques détails en mêlée", expliquait l’entraîneur Joe Schmidt. Le résultat s’est rapidement vu avec une domination outrageuse du pack irlandais, humilié en première période alors qu’il était en supériorité numérique. Le Leinster a su aussi faire preuve d’une maîtrise exceptionnelle.

"Nous n’avions pas d'autre options que de jouer: quand nous accusons seize points de retard, c'est facile. Nous n'avions rien à perdre. Ça a été avant tout une question de dynamique, essentiellement psychologique", souriait le deuxième ligne et capitaine Leo Cullen. Trois essais plus tard, le Leinster pouvait savourer son deuxième titre européen, après celui décroché en 2009. "Je ne pensais pas que ça se passerait aussi bien que ça", soulignait Jonathan Sexton. L’homme du match, sans contestation possible.

Retrouvez lundi dans Midi Olympique toutes les analyses et réactions de cette finale de H Cup entre le Leinster et Northampton…

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |