peter stringer munster 2010-2011 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Coupe d'Europe

Munster : Boudjellal allume le feu

Munster : Boudjellal allume le feu

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 19/12/2010 à 18:49 -
Par Rugbyrama - Le 19/12/2010 à 18:49
En s'imposant avec le bonus contre les London Irish samedi (38-17), les Toulonnais ont pris la première place de la poule 3. La réception du Munster le 15 janvier se révèlera capitale dans l'optique d'une qualification. Les Irlandais seront attendus et Mourad Boudjellal a déjà lancé les hostilités.

Mourad Boudjellal est ce qu'on appelle "un bon client" pour la presse. Il a toujours un bon mot, un coup de gueule ou une boutade qui ravissent les reporters et noircissent les colonnes de leurs journaux. En ce sens, le président du RCT a été excellent samedi soir à l'issue de la victoire des siens contre les London Irish. Cette fois, c'est le Munster, leur futur adversaire, qui était visé. "Les joueurs du Munster nous avaient nargués chez eux en disant que nous étions une équipe de mercenaires, ne marchant qu'à l'argent. On verra donc comment fonctionne cette équipe, financée actuellement par le FMI...", n'a-t-il pas hésité à déclarer samedi, faisant référence aux difficultés économiques de l'Irlande et à l'intervention du Fond Monétaire International.

Réponse à O'Callaghan

Trois semaines avant la rencontre, prévue le 15 janvier prochain à Mayol, Boudjellal a déjà mis le feu aux poudres. Il n'a toujours pas digéré les déclarations du deuxième ligne international Doncha O'Callaghan, qui, avant le match aller le 16 octobre, s'était fendu dans la presse irlandaise d'une longue tirade sur les prétendus riches Toulonnais qui venaient défier les pauvres Irlandais. "Pour être franc, si on rassemble une équipe, il vaut mieux compter sur des mecs comme Denis Leamy, qui vient du Munster, comme Peter Stringer ou comme Ronan O'Gara ; sur des mecs qui se soucient de l'endroit où ils évoluent", avait-il alors affirmé, avant de reprendre : "L'important est de jouer pour son équipe et pas pour son compte en banque." Des propos pour le moins hypocrites puisque, à ce moment-là, son CV figurait sur le bureau de Boudjellal pour une possible venue dans le Var à l'issue de la saison. Vous vous en doutez, cette option a depuis été abandonnée par le RCT...

Toujours est-il que les Toulonnais seront attendus au tournant pour cette rencontre. En raison des propos de leur président tout d'abord, mais aussi parce qu'ils avaient été largement battus à Thomond Park (18-45). Mais Mourad Boudjellal y croit : "Il y a une âme dans cette équipe, et nous sommes capables d'enchaîner les gros matchs", assure-t-il. Reste à voir maintenant si les Irlandais vont lui répondre. La semaine précédant la rencontre risque d'être très, très chaude...