David SKRELA - Octobre 2010 - Stade Toulousain - Icon Sport
 
Article
commentaires
Coupe d'Europe

Toulouse sauvé des eaux

Toulouse sauvé des eaux

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 10/10/2010 à 18:03 -
Par Rugbyrama - Le 10/10/2010 à 18:03
Sous une pluie battante, le Stade toulousain s'est fait peur mais a assuré son entrée en H Cup en s'imposant contre les Wasps 18 à 16 ce dimanche. Dominateurs, en mêlée fermée notamment, les champions d'Europe ont eu du mal à concrétiser leurs temps forts face à des Anglais accrocheurs.

Clément Poitrenaud a eu chaud. Si son équipe s'était inclinée ce dimanche face aux Wasps, tout le monde lui aurait rappelé cet épisode malheureux de la finale 2004 remportée par les Anglais, durant laquelle il s'était fait subtiliser un ballon dans son en-but par Rob Howley. Cette fois, l'arrière du Stade toulousain n'a pas contrôlé une chandelle dans ses 22 mètres. Lemi l'a rattrapée, a poursuivi au pied avant d'aplatir... M. Clancy a étrangement laissé jouer et n'a demandé la vidéo qu'une longue minute plus tard après un arrêt de volée de Sowerby. L'essai, valable, a donc été accordé. On jouait la 65e minute de jeu et les Wasps prenaient alors les devants (16-15).

Heureusement pour l'international tricolore et son équipe, David Skrela a pallié cette bévue. Auteur de tous les points de son équipe (et d'un 6/7 dans ses tentatives), l'ouvreur haut-garonnais a maintenu les siens à flot quand, dominateurs mais gênés dans la construction de leurs actions par les pluies diluviennes qui s'abattaient sur la ville rose, les Français ne parvenaient pas à marquer. Il a ainsi permis à son équipe de définitivement reprendre l'avantage à la 73e (18-16). Il concrétisait là le très bon travail de ses avants après trois mêlées archi-dominées. Et Walder, de son côté, manquait la pénalité de la gagne à la 79e après une faute de Johnston dans ses 40 mètres.

Domination toulousaine

Toulouse a gagné, donc. Et c'est normal. Si les Anglais se sont montrés accrocheurs et performants en défense, ils ont beaucoup subi et ont laissé l'initiative du jeu à leurs adversaires la plupart du temps. Ils ont eu beau inscrire les premiers points par Walder à la 5e, les champions d'Europe n'ont pas tardé à prendre le match en main grâce, notamment, à une très bonne performance en mêlée fermée. Mais les conditions météo déplorables ont rendu le match très difficile, pour les deux équipes. Les fautes de main se sont multipliées et les deux formations se sont logiquement reposées sur leurs buteurs pour scorer. Jusqu'à cet essai de Lemi, le Stade toulousain semblait sûr de son fait (il menait alors 15-9). Il s'est ensuite offert quelques frayeurs... Mais on connaît la suite. Le champion n'est pas tombé. La chance sourit aux audacieux.