Coupe d'Europe

Toulouse en toute humilité

Leader de la poule 6, Toulouse voudra s’imposer samedi devant Glasgow afin de garder ses distances par rapport aux Wasps, ses plus sérieux rivaux. Faciles vainqueurs des Ecossais la semaine dernière, les Toulousains n’ont pas pour autant fait du bonus offensif leur objectif prioritaire.

 
Toulouse en toute humilité - Rugby - Coupe d'EuropeIcon Sport
 

Fort de ses 113 matchs de H Cup, Toulouse sait très bien qu’il n’y a pas d’adversaires faciles sur la scène européenne. "Biarritz va nous servir d’exemple. Tout le monde pensait qu’il allait facilement gagner en Italie. Ce ne fut pas le cas", rappelle le centre Florian Fritz. Le Stade toulousain, quatre fois vainqueur de la compétition, l’a aussi appris par le passé. La semaine dernière, sur la pelouse de Glasgow, le bonus offensif lui a longtemps tendu les bras sans pour autant atterrir dans son escarcelle. "Nous nous en voulons beaucoup de ne pas avoir su accélérer en deuxième période", regrette l’ailier Vincent Clerc.

Leader de sa poule, Toulouse est encore bien parti pour accéder aux quarts de finale de la H Cup. Seule invaincue dans la compétition avec Northampton, la bande à Guy Novès compte bien poursuivre sa série mais ne fait pas une fixation du point de bonus offensif. Le deuxième ligne Patricio Albacete se veut clair à ce sujet : "On ne peut pas entrer dans un match avec cet état d’esprit de vouloir à tout prix le bonus offensif. Le seul but a avoir en tête, c’est la victoire. C’est tout. Cela serait un manque d’humilité envers cette équipe de Glasgow."

Gagner à domicile

Comment les Toulousains aborderont-ils la réception de Glasgow samedi ? Florian Fritz donne un premier élément de réponse : "Il va falloir d’abord prendre le match par le bon bout. C'est-à-dire penser à le gagner. Et surtout, il ne faudra pas une seule seconde se relâcher". Vincent Clerc, lui, se veut très méfiant face à ces Ecossais souvent surprenants et dont l’équipe nationale a enregistré de très bons résultats récemment. "C’est une formation assez bizarre qui n’a pas de limites. Elle se lâche beaucoup comme toutes les équipes écossaises. Il n’est pas évident de lire son jeu. Elle excelle dans le désordre avec de très bonnes individualités".

"Il faudra s’en méfier et rester concentrés car elle a su nous faire déjouer à l’aller", rajoute Patricio Albacete. "Ce n’est pas forcément le pack le plus lourd mais il y a pas mal d’éléments qui sont pénibles dans les zones de ruck. Je pense qu’il faudra s’appliquer dans le jeu au ras pour ensuite alimenter nos trois-quarts. Et surtout ne pas abreuver Glasgow de munitions car cette équipe sait très bien s’en servir", avance pour sa part le troisième ligne Louis Picamoles.

Bref, Toulouse veut d’abord assurer une victoire. Et fera les comptes après. Les tenants du titre sont sous la menace des London Wasps dont "le parcours est sensiblement le même que nous", déclare Yannick Bru. Ce dernier précise : "Notre objectif, c’est d’abord deux victoires à domicile. Après, si nous gagnons tout, nous serons premiers de la poule. Nous n’avons pas le droit d’avoir d’arrières pensées et envisager des succès bonifiés. Il faut au contraire rester vigilants car cela nous a souvent coûté par le passé". Toulouse veut disposer de son destin. Et pour cela, il ne fait pas de calcul.

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |