Coupe d'Europe

Poule 3 : Toulon en danger

Sept équipes françaises dans la compétition, six poules. Avant le début de la H Cup ce week-end, notre site vous propose une présentation de chaque groupe avec un zoom sur l'ambition des clubs hexagonaux et de leurs adversaires. Place à la poule 3 dans laquelle figure le RC Toulon.

 
Poule 3 : Toulon en danger - Rugby - Coupe d'EuropeIcon Sport
 

Toulon veut grandir

Le RC Toulon est un nouveau venu en H Cup. Un statut de néophyte qui n'empêche pas les Toulonnais de débuter cette compétition avec des ambitions. En effet, les hommes de Philippe Saint-André ont démontré la saison dernière qu'ils pouvaient lutter avec les meilleurs clubs européens en se hissant en finale du Challenge. Surtout, les Varois s'appuient sur des stars internationales qui connaissent déjà le rythme et les exigences de la Coupe d'Europe. Et même si Mayol aimerait revoir le Brennus avant de songer à remporter la H Cup, le président Boudejellal estime de son côté que cette compétition va permettre à l'Europe de découvrir le RCT. Bien calés dans le quatuor de tête du Top 14, les protégés de Philippe Saint-André abordent leur première H Cup sans pression particulière.

Munster, l'éternel habitué

Le Munster est devenu une référence au niveau européen en remportant deux titres (2006 et 2008). Même si la province irlandaise n'a pas le palmarès du Stade toulousain, elle est néanmoins redoutable car la Coupe d'Europe est son objectif principal chaque saison. Reconnue pour son jeu d'avants organisé autour de l'infatigable Paul O'Connell, cette équipe a su apporter plus d'alternance dans son jeu avec le recrutement de plusieurs joueurs néo-zélandais comme Doug Howlett et Lifemi Mafi. Néanmoins, le Munster n'est plus aussi redoutable que par le passé car c'est une formation vieillissante qui tarde à se renouveler. La saison dernière, l'Armée Rouge de Limerick s'était arrêtée en demi-finale à Anoeta face au Biarritz olympique.

London Irish, la bonne année ?

Sixièmes du dernier championnat d'Angleterre, les London Irish ont décroché le dernier billet qualificatif pour cette édition de la H Cup. Néanmoins, les anciens coéquipiers de Mike Catt (aujourd'hui entraîneur des lignes arrières) sont en progression depuis plusieurs mois et il n'est pas surprenant de les retrouver à la première place du championnat anglais après cinq journées. Demi-finalistes de la Coupe d'Europe en 2008 (battus par Toulouse), ils veulent revenir dans le dernier carré de cette compétition et, pour cela, ils s'appuieront une nouvelle fois sur leur deuxième ligne magistrale avec Kennedy et Casey, surnommée Air Force One.

Ospreys, la folie du jeu

La province galloise a atteint les quarts de finale de la Coupe d'Europe la saison dernière pour la première fois de son histoire. Équipe spectaculaire et dangereuse, elle souffre dès que le niveau monte en raison d'une mêlée trop tendre pour rivaliser avec les grands d'Europe. C'est notamment dans ce secteur qu'ils avaient été battus par Biarritz la saison dernière en quart de finale. En revanche, il faut toujours se méfier des Ospreys qui est une équipe stable depuis plusieurs saisons, s'appuyant toujours sur le même groupe.

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |