Munster perpignan - Icon Sport
 
Article
commentaires
Coupe d'Europe

Perpignan, c'est rageant !

Perpignan, c'est rageant !

Par Rugbyrama
Dans cet article
Par Rugbyrama - Le 11/12/2009 à 18:09
Malgré trois essais inscrits, Perpignan s'est incliné sur la pelouse du Munster (24-23), lors de la 3e journée de H Cup. Les Irlandais sont repassés devant à cinq minutes de la fin sur une sixième pénalité de Ronan O'Gara. Les Catalans prennent un point de bonus défensif en guise de consolation...

A cinq minutes près, Perpignan signait un exploit retentissant: s'imposer à Thomond Park, antre des doubles champions d’Europe. Seuls Cardiff en 1997 (32-37) et Leicester en 2007 (6-13) ont vaincu la Red Army sur sa pelouse depuis la création de la Heineken-Cup. L’Usap aurait très bien pu rejoindre ce groupe très restreint mais le destin en a décidé autrement. Un plaquage un peu trop haut du jeune Bertrand Guiry sur le centre Lifeimi Mafi offrit la pénalité de la gagne au canonnier local Ronan O’Gara. L’international irlandais ne se fit pas prier et convertit le cadeau (75e) pour donner la victoire à ses partenaires (24-23).

Un Ronan O’Gara qui enfila son costume de star pour sauver les meubles de la maison Munster. Pourtant, le buteur vedette affichait des statistiques très faibles depuis l’entame de la saison (à peine plus de 42% de réussite au pied). Un taux bien loin de son rendement habituel. La presse irlandaise le pointait même du doigt en le rendant en partie responsable de la mauvaise passe du Munster en championnat (seulement 6e en ligue Celte). Oui mais voila, O’Gara est redevenu la terreur des terrains face à Perpignan. Pas forcément génial dans le jeu, il a quand même fait taire ses détracteurs en inscrivant la totalité des points de son équipe, en réalisant au passage un beau 7 sur 9 dans les tirs au but. Déterminant, O’Gara fut élu logiquement homme du match.

Trois essais et dix-sept pénalités !

AFP

Et Perpignan dans tout ça ? Solidaires, dominateurs en conquête, héroïques en défense, les hommes de Jacques Brunel n’ont rien à se reprocher. Ils ont même semé le doute dans les têtes des Munstermen en se montrant d’un réalisme incroyable dans le premier quart d’heure. Deux petites incursions dans le camp irlandais pour…autant d’essais. Le premier inscrit après un lancer raté par Guilhelm Guirado. Mais le troisième ligne Yohan Vivalda – excellent tout au long de la rencontre – ramassa le ballon et fila aplatir en coin (6e). Stupéfaction totale dans les tribunes de Thomond Park surtout que quelques minutes plus tard, Durand alla à dame (13e). Une action à trois avec Guirado et Vivalda conclue de manière magnifique par le demi de mêlée catalan, auteur d’un cadrage débordement de grande classe sur l’international all black Doug Howlett.

A la pause, l’Usap tenait la dragée haute à son hôte du jour (12-12). Et les partenaires de Nicolas Mas allaient bénéficier de l’appui du vent dans le deuxième acte. Mais le Munster remis de l’ordre dans la maison et monopolisa le ballon. Même maladroits et parfois brouillons, les coéquipiers de Paul O’Connell s’appuyèrent sur leur point fort à savoir le jeu au ras. Perpignan s’énerva alors et commit un nombre trop élevé de fautes pour espérer s’imposer (17 pénalités répertoriées). Pourtant, les Catalans prirent l’avantage suite à un exploit majuscule de l’arrière Philip Burger. A peine entré en jeu, il récupéra une chandelle devant ses 22 mètres, contourna toute la défense irlandaise pour inscrire le troisième essai de l’Usap (70e).

L’Usap toucha du doigt l’exploit…avant ce plaquage haut de Guiry. Tout n’est quand même pas négatif pour Perpignan qui ramène un point de bonus défensif qui pourrait s’avérer bien déterminant lors du décompte final. Le match retour, dimanche prochain, s’annonce explosif dans la fournaise d’Aimé-Giral.