Munster Donncha O'Callaghan H Cup 2010-2011 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Coupe d'Europe

Munster, rouge pâle

Munster, rouge pâle

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 13/10/2010 à 15:01 -
Par Rugbyrama - Le 13/10/2010 à 15:01
La province du Munster, double vainqueur de l'épreuve, a débuté sa campagne européenne par une défaite sur le terrain des London Irish. Au-delà du simple résultat, ce revers est peut-être précurseur d'une saison difficile pour les joueurs de Limerick, privés de leurs cadres et de leur capitaine.
 

La province du Munster est une référence sur la scène européenne. L'équipe de Limerick, poussée par son armée rouge aussi bien à Thomond Park qu'à l'extérieur, est chaque année un candidat sérieux au titre. La Coupe d'Europe est l'objectif majeur des Munstermen et leurs résultats sont là pour le prouver. Depuis 1999, ils sont toujours parvenus à se qualifier pour la phase finale. Pourtant, cette année pourrait être celle de tous les dangers. Même si la formation entraînée par Tony McGahan est actuellement en tête de la Ligue celte, elle semble moins redoutable pour lutter au niveau continental. Tout d'abord parce que le Munster va devoir cravacher dans une poule 3, qualifiée de « poule de la mort » dès la fin du tirage au sort. Ce premier tour ne laisse donc pas beaucoup de marge de manœuvre comme le reconnaît le troisième ligne centre Denis Leamy : "L'histoire de la H Cup montre que dans un groupe aussi compétitif il faut bien évidemment remporter ses matchs à domicile. La pression est énorme quand vous jouez chez vous."

O'Connell forfait

Et à l'heure de recevoir Toulon, le Munster est privé de plusieurs joueurs cadres dont le capitaine historique Paul O'Connell. Le deuxième ligne international (70 sélections), véritable monument du rugby irlandais, n'en finit pas de se remettre d'une blessure aux adducteurs. Déjà annoncé forfait pour les tests internationaux du mois de novembre, il devrait aussi manquer les deux journées de Coupe d'Europe programmées au mois de décembre. Autre absent de taille, le demi de mêlée Tomas O'Leary (18 sélections) qui s'est fracturé un pouce. A 26 ans, l'ancien international de Hurling (sport gaélique) s'est imposé comme le meilleur numéro neuf d'Irlande après avoir poussé Peter Stringer sur le banc aussi au Munster qu'en équipe nationale. Sans oublier la suspension de Lifeimi Mafi, le trois-quarts centre tonguien, coupable d'un mauvais gester sur Gordon D'Arcy. Il est éloigné des terrains pour sept semaines.

De Villiers pas remplacé

Enfin, l'effectif apparaît vieillissant. Onze joueurs ont plus de 30 ans dont John Hayes, Jerry Flannery, Marcus Horan, Doug Howlett, Donncha O'Callaghan, Paul O'Connell, Ronan O'Gara et Peter Stringer. Le Munster a bâti sa réputation autour de ces joueurs expérimentés mais la province de Limerick tarde à leur trouver des remplaçants. Pire, elle connaît des difficultés pour remplacer les joueurs qui quittent le club. En effet, la saison passée, le trois-quarts centre sud-africain Jean De Villiers (63 sélections) était le véritable régulateur de la ligne d'attaque. Le champion du monde est rentré au pays et le Munster a peiné pour le remplacer avant d'engager Sam Tuitupou. International néo-zélandais (neuf sélections entre 2004 et 2006), il évoluait depuis 2007 à Worcester en Angleterre. Son expérience du haut niveau est donc moindre et le carton jaune reçu face aux London Irish le démontre. Sam Tuitupou, cité par le Commissaire à la discipline, pourrait surtout être suspendu pour les prochains matchs.

Beaucoup de facteurs pourraient donc faire croire que le Munster se trouve sur le déclin même si ce n'est pas l'avis de Denis Leamy, le capitaine intérimaire : "Nous estimons pouvoir aller jusqu'au bout, nous en sommes convaincus au sein du groupe." Des Munstermen qui ne manquent pas de rappeler qu'ils avaient aussi perdu leur premier match lors de la saison 2007-2008 avant d'être sacrés champions d'Europe quelques mois plus tard à Cardiff. Quand on sait que la finale aura une nouvelle fois lieu au Millenium stadium...