Coupe d'Europe

Munster, le vieux routier

La province irlandaise du Munster, qui a remporté l'épreuve à deux reprises ces dernières années (2006 et 2008), est une référence sur la scène continentale. Construite autour d'un pack surpuissant, cette équipe sera néanmoins privée de sa poutre Paul O'Connell ce samedi à Anoeta.

 
Munster, le vieux routier - Rugby - Coupe d'EuropeIcon Sport
 

Dire que le Munster arrive à Anoeta dans la peau du favori n'est pas faire injure au Biarritz Olympique. Les résultats en Coupe d 'Europe font logiquement penché la balance du côté irlandais. En effet, la province de Limerick disputera à Saint-Sébastien sa neuvième demi-finale de H Cup, un record partagé avec le Stade toulousain. Le Munster est donc une référence, et sa présence dans le dernier carré depuis trois saisons démontre aussi sa régularité. Une formation qui a bâti ses succès et sa réputation sur un jeu d'avants très organisés sur les phases statiques (et notamment en touche) et d'une puissance redoutable sur les ballons portés, sans oublier leur science du pick and go. Un travail d'orfèvre, souvent décrié par son absence d'esthétique, mais terriblement efficace quand il est récompensé par un buteur de la trempe de Ronan O'Gara. En clair, les Munstermen ne misent sur aucun effet de surprise pour rejoindre le Stade de France le 22 mai prochain.

Paul O'Connell forfait

En revanche, la belle mécanique de ses dernières saisons s'est toujours articulée autour du deuxième ligne et capitaine Paul O'Connell. Ce joueur emblématique n'a pourtant pas rejoué depuis le 20 mars dernier (Irlande/Ecosse). Après des semaines de doutes et de rumeurs, l'entraîneur Tony McGahan a finalement été contraint de ne pas retenir O'Connell dans le groupe pour cette demi-finale de Coupe d'Europe. Les adducteurs de celui qui était le capitaine des Lions Britanniques et Irlandais en 2009 sont encore trop douloureux. Aussi, des incertitudes planent encore au sein de la formation irlandaise notamment autour du talonneur Jerry Flannery et du trois-quarts centre sud-africain Jean De Villiers, tous les deux touchés lors du dernier match de Ligue Celte. En revanche, Tony McGahan est certain de pouvoir compter Nick Williams, Tony Buckley, Doug Howlett, Ian Dowling et Keith Earls.

"Une équipe vieillissante"

Cette liste d'internationaux n'inquiète pas vraiment Jean-Michel Gonzalez qui connaît bien le Munster pour l'avoir battu en 2005, déjà à Anoeta : "Si on prend l'équipe de 2005 et celle de cette année, à un ou deux joueurs près, c'est la même. Ils ont pris cinq ans. Nous, on a pas mal remplacé l'effectif, des jeunes ont été intégrés et ils ont une grosse envie. Le fait que le pack de cette équipe soit vieillissant va avoir son importance. Ils ont l'expérience mais nous allons mettre de la fougue et de l'envie dans notre paquet d'avants." Attention tout de même à ne pas se laisser emporter, car les Irlandais ont le vice nécessaire pour faire perdre leurs nerfs à leurs adversaires. Des vieux routiers, on vous dit.

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |