juan martin hernandez racing-metro 2010-2011 - Icon Sport
 
Coupe d'Europe

Le Racing est candidat !

Le Racing est candidat !

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 11/12/2010 à 19:05 -
Par Rugbyrama - Le 11/12/2010 à 19:05
Le Racing-Metro a créé la sensation en allant s'imposer (24-21), ce samedi, sur le terrain des Saracens, pour le compte de la 3e journée de H Cup. Les Franciliens ont éliminé les Anglais de la course aux quarts de finale et surtout démontré qu'ils avaient les moyens de s'inviter en phases finales...
 

Les petites erreurs se payent souvent cash dans le sport de haut niveau. Demandez au Sud-Africain Bradley Barritt, auteur d'une énorme bourde qui changea le cours de la partie face au Racing-Metro. Les Franciliens marquent leur premier essai suite à une offrande du trois-quart centre des Saracens. Juan-Martin Hernandez récupère un ballon sauvé de la touche par Baritt. L'Argentin n'ayant plus qu'à aplatir dans l'en-but vide (24e). Ce fait de match relance les hommes de Pierre Berbizier qui ont souffert en début de rencontre. Dix minutes en apnée avec, au final, huit points encaissés et un essai de Cato (06e). Sur l'action anglaise, l'ailier des Saracens enrhume François Steyn qui manque son plaquage. Le Racing revient ensuite dans la partie, dominant son adversaire dans les vingt dernières minutes. Le 8 de devant parisien, toujours aussi costaud, donne du fil à retordre aux Britanniques qui subissent les impacts et ne se montrent plus aussi dangereux que dans leur début d'opposition. François Steyn passe une pénalité de plus de 45 mètres (19e), Jonathan Wisniewski se montre toujours aussi adroit (15e) et le Racing vire en tête à la pause (13-8).

Exploit individuel de Bobo

Touchés dans leur orgueil, les Saracens reviennent sur la pelouse avec d'autres intentions. Les plaquages sont plus appuyés, les impacts plus agressifs. Ce qui n'effraie pas les coéquipiers de Sébastien Chabal. Les Racingmen gardent l'avantage au score et creusent même la marque grâce à un nouveau coup de chausson de son centre François Steyn (55e). Le tableau d'affichage reste en faveur des Franciliens qui vont réussir à faire le break grâce au Fidjien Bobo. L'ailier du Racing reçoit une belle chistera de son ouvreur Wisniewski et s'en va faire le soliste sur le côté droit du terrain. Crochet, cadrage-débordement, Bobo récite son rugby pour aplatir le ballon à dix minutes de la fin (69e). Les Anglais montrent une belle capacité de réaction. Après une dizaine de temps de jeu, Baritt marque en coin et permet aux Saracens de revenir à trois petits points des Français (77e). Un réveil bien trop tardif.

Des quarts de finale accessibles

Le Racing gagne logiquement la rencontre après avoir dominé et maîtrisé des Anglais mal inspirés. Les hommes de Pierre Berbizier grimpent à la deuxième place provisoire de la poule 2 en attendant le match de Clermont. Ils ramènent surtout une belle victoire à l'extérieur, précieuse et impérative dans la course aux quarts de finale. Néophytes en H Cup, les Franciliens ont montré de belles qualités de générosité qui peuvent les faire accéder en phase finale de la compétition. Au final, c'est la première grosse performance des hommes de Jacky Lorenzetti en Coupe d'Europe. Une victoire qui en appelle beaucoup d'autres.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×