iain balshaw ngwenya biarritz h cup 2010 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Coupe d'Europe

Le nouveau défi de Biarritz

Le nouveau défi de Biarritz

Par Rugbyrama
Dans cet article
Par Rugbyrama - Le 28/04/2010 à 09:28
Après avoir éliminé les Ospreys en quart de finale de H Cup, le Biarritz Olympique reçoit la province irlandaise du Munster ce dimanche à Anoeta. Un défi de taille pour les hommes de Jean-Michel Gonzalez, déjà éliminés de la course aux phases finales en Top 14, et donc condamnés à l'exploit.
 

Faut-il parler d'une revanche ? Bien sûr, tous les supporters du Biarritz Olympique l'espèrent car personne n'a oublié la finale de Cardiff en 2006. Ce jour-là, les Basques s'étaient inclinés, devant l'inspiration et l'œil avisé de Peter Stringer, face à une formation du Munster qui décrochait son premier sacre continental. Depuis, la province irlandaise est devenue une référence européenne alors que le BOPB n'a pas réussi à confirmer le beau parcours du printemps 2006. Alors avant de parler de revanche, les Biarrots devront réaliser un exploit pour terrasser "une des meilleures équipes d'Europe depuis quelques années", constate l'entraîneur Jean-Michel Gonzalez, "c'est une grosse équipe constituée de beaucoup d'internationaux irlandais et étrangers".

" Le contraire des Ospreys "

L'ancien talonneur reconnaît surtout que ses joueurs devront s'adapter, que les vérités nées du quart de finale ne seront d'aucune utilité : "Le Munster va nous proposer le contraire de ce que nous ont proposé les Ospreys. Les Gallois se présentaient avec une ligne de trois-quarts de très haut niveau avec des individualités à chaque poste et devant, ils étaient peut-être moins fringants. Le Munster va nous proposer un paquet d'avants impressionnant car c'est quasiment l'équipe d'Irlande qui joue au Munster. Mais je n'oublie pas que certains joueurs de derrière peuvent faire la différence comme Doug Howlett ou Ronan O'Gara". Sans oublier l'arrière Paul Warwick ou le champion du monde sud-africain Jean De Villiers, même si ce dernier est encore incertain après avoir reçu un coup aux côtes lors de la dernière journée de Ligue celte.

" La chance de les recevoir "

Même si les entraîneurs du Munster ont des craintes sur les participations de Paul O'Connell et de Jerry Flannery, le combat peut paraître déséquilibré puisque le Biarritz olympique sera privé de Damien Traille, élément capital du jeu basque depuis plusieurs semaines, et l'incertitude plane toujours sur la participation d'Imanol Harinordoquy, opéré du nez samedi dernier. Mais pas question de tomber dans le défaitisme. "Nous avons la chance de les recevoir à Anoeta. Nous aurons le public derrière nous et jouer à domicile est aussi un avantage en terme de préparation". Un public qui a bien compris qu'il était primordial de soutenir son équipe. Toute la ville vit depuis lundi en Rouge et Blanc et l'hegoak devrait faire taire l'armée rouge du Munster ce dimanche à Saint-Sébastien. Il faudra avoir des bons poumons pour espérer voir le Stade de France le 22 mai prochain.