Coupe d'Europe

La 1ere journée en bref

Ce week-end se jouait la première journée de la H Cup. Les clubs français ont connu des fortunes diverses. Si Toulouse, Clermont, Toulon ou Biarritz - qui a signé la seule victoire hexagonale à l'extérieur -, les choses se sont moins bien passé pour Castres et le Racing. Tour d'horizon.

 
La 1ere journée en bref - Rugby - Coupe d'EuropeIcon Sport
 

EN HAUSSE :  : 

Biarritz

Le Biarritz olympique, finaliste de la dernière édition, a parfaitement lancé sa campagne européenne en s'imposant sur la pelouse de Bath (11-12). Le club anglais, racheté en juin dernier par Bruce Craig, milliardaire depuis la vente de son entreprise, se voulait pourtant très ambitieux. Mais le BOPB, fidèle à ses principes, a livré le match parfait sur la pelouse anglais. Efficaces dans les airs, puissants en mêlée et réalistes au pied, les Basques ont su être solidaires pour défendre leur ligne dans les dix dernières minutes. Alors que le club de Serge Blanco connaissait les pires difficultés à s'imposer à l'extérieur la saison dernière, il a accroché à Bath son troisième succès loin de ses terres cette année, après ceux glanés à La Rochelle et à Bayonne.

EN BAISSE :  : 

Racing-Metro

Pour la première apparition de son histoire en H Cup, le Racing-Metro a souffert au Leinster (38-22), champion d'Europe 2009. Les Franciliens, leaders du Top 14, ont craqué sur le plan physique après seulement trente minutes de jeu et ont encaissé deux essais fatals. Le break était fait à la pause (18-6) et les hommes de Berbizier se sont rendus compte de leur manque d'expérience du haut niveau. Fébriles en défense, ils ont donné trop d'opportunités de briller aux Irlandais. Ils ont même laissé le Leinster décrocher le point de bonus offensif, ce qui pourrait peser lourd lors du décompte final dans une poule très compliquée avec Clermont et les Saracens. Réaction attendue la semaine prochaine avec la réception des Clermontois. Une nouvelle défaite et ce serait déjà la fin de l'aventure du Racing en Coupe d'Europe.

LE JOUEUR :  : 

Alexandre Lapandry (Clermont)

Clermont n'a pas manqué son entrée en H Cup cette année. Le champion de France a dominé les Saracens 25 à 10 samedi à Marcel-Michelin. Une victoire nette et sans bavure, durant laquelle un joueur s'est particulièrement illustré. Il s'agit du jeune troisième ligne Alexandre Lapandry. L'international (21 ans, 4 sélections) a confirmé contre les Anglais son très bon début de saison. Précieux dans le jeu, il a aussi réalisé une extraordinaire performance en défense avec 25 plaquages effectués durant la rencontre.

L'ESSAI :  : 

Paul Sackey (Toulon)

Un essai aussi magnifique que décisif... A la 77e minute de la rencontre, Toulon était toujours mené sur sa pelouse par les Ospreys (12-14) quand le jeune Magnaval sortait le ballon d'un regroupement sur les 22 mètres gallois. Après un superbe redoublement, Jonny Wilkinson, encore excellent ce samedi, fixait deux défenseurs et effectuait une énorme passe sautée en direction de son ailier et compatriote anglais Paul Sackey. Ce dernier, le long de la ligne de touche, accélérait pour finalement marquer en coin. L'essai était transformé par "Sir Jonny" et le RCT s'offrait le premier succès de son histoire en Coupe d'Europe (19-14).

LA STAT :  : 

18

Dimanche contre les Wasps, Toulouse n'est pas passé loin de la correctionnelle. Non pas qu'il ait livré un mauvais match, il a même dominé toute la partie - en s'appuyant sur une mêlée très performante notamment -. Mais, gêné par les pluies diluviennes qui se sont abattues sur la Haute-Garonne ce week-end, le champion d'Europe n'a pas réussi à marquer. Alors, pour concrétiser sa domination, il s'est appuyé sur la botte de son ouvreur David Skrela. Lequel s'est montré quasi-irréprochable dans cet exercice, avec six coups de pied réussis sur sept tentés. L'international tricolore a ainsi inscrit les 18 points de son équipe.

LA DECLA :  : 

Jacques Brunel (Perpignan)

Alors que Perpignan avait parfaitement débuté la rencontre à Llanelli face aux Scarlets en inscrivant deux essais en un quart d'heure, les Catalans ont explosé en vingt minutes en encaissant quatre essais. "En raison de nos problèmes d'effectif, nous ne pouvons pas travailler dans de bonnes conditions depuis le début de la saison, a commenté le manager Jacques Brunel. Les joueurs ont donc moins de complicité. Je pense que nous allons subir cette situation jusqu'à fin novembre, à l'issue de la période internationale. Nous ne retrouverons qu'à ce moment là un semblant d'homogénéité dans le groupe, sur le plan physique. En attendant, nous avons pris un point à Llanelli. Nous verrons ce que les autres équipes de la poule feront là-bas."

Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |