Ospreys Clermont Nalaga - AFP
 
Article
commentaires
Coupe d'Europe

L'exploit passa si près

L'exploit passa si près

Par Rugbyrama
Dans cet article
Par Rugbyrama - Le 17/10/2009 à 16:18
Mené 22-3 à la pause, Clermont a réalisé une fantastique seconde période avec trois essais en 11 minutes... pour finalement échouer à un petit point des Ospreys (25-24). Les Auvergnats peuvent se consoler avec le bonus défensif et un bon bilan. Avec six points, ils restent en course pour les quarts.

On a bien cru que Clermont allait nous faire le même coup que Toulouse. Menés 14-0 à la mi-temps samedi sur le terrain des Harlequins, les Haut-Garonnais ont effectué une superbe deuxième période pour l’emporter 23-19. Et quand les Auvergnats, qui accusaient 19 points de retard à la pause, avaient repris l’avantage à la 53e (24-22) grâce à une extraordinaire entame de deuxième acte, on pensait qu’ils seraient intouchables.

En onze minutes de folie, ils avaient inscrit trois essais, s’appuyant sur une grosse mêlée notamment. A la 66e, l’essai du bonus offensif leur était même refusé. Nalaga, lancé comme une fusée, avait été poussé en touche avant d’aplatir. Dommage, car les Clermontois étaient menés 25-24 à ce moment-là. Malgré les coups de boutoir des volcaniques Auvergnats, la défense galloise n’allait plus plier. Et l’ASMCA venait mourir à un point après qu’une pénalité de James ait été renvoyée par le poteau des buts du Liberty Stadium (74e). Cruel.

Une dernière mêlée litigieuse

A la mi-temps, les Ospreys n’étaient pourtant qu’à un essai du bonus. Plus efficaces, plus incisifs et plus agressifs sur les zones de rucks, les Gallois ne tardaient pas à ouvrir le score, dès la 2e, sur un drop de Hook. Ils mettaient d’entrée la main sur le ballon et investissaient immédiatement le camp adverse. Dix minutes de jeu n’étaient pas écoulées que Bowe marquait le premier essai (9e). Clermont, volontaire mais maladroit, ne parvenait pas à réagir. Seul un drop de James, après une belle occasion d’essai de Ledesma (20e), lui permettait de recoller au score. Mais les Britanniques allaient vite s’échapper avec un nouvel essai en force de Ryan Jones (28e) et une superbe réalisation de Barry Davies après un bon coup de pied de Biggar dans la défense adverse (40e).

Puis vint cette deuxième mi-temps fantastique des Clermontois. Baby ouvrait le bal en inscrivant le premier essai à la 42e et la machine était lancée. Domingo en remettait une couche à la 50e, imité trois minutes plus tard par Lapandry. Les Ospreys, complètement médusés, peinaient à reprendre le jeu à leur compte. Seule une pénalité de Biggar leur permettait de scorer (64e). Peu mais suffisant, couplé à une défense de fer, un brin de chance et l’arbitrage énigmatique il faut l’avoue de Wayne Barnes sur la dernière mêlée de la rencontre. A l’issue de cette deuxième journée, les Ospreys prennent la deuxième place de la poule 3… à égalité de points avec l’ASMCA !