Wayne EVANS - Décembre 2008 - Newport - Icon Sport
 
Article
commentaires
Coupe d'Europe

Des Gwent Dragons historiquement faibles

Des Gwent Dragons historiquement faibles

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 15/10/2010 à 18:12 -
Par Rugbyrama - Le 15/10/2010 à 18:12
Défait avec les honneurs en ouverture de la H Cup par Glasgow (21-13), Newport s'apprête à recevoir samedi Toulouse, champion d'Europe en titre. Jamais performante dans cette compétition, la formation galloise fera avec les moyens du bord puisqu'elle doit déplorer l'absence de nombreux cadres.

Toulouse va rencontrer une équipe galloise vraiment affaiblie. Les Gwent Dragons craignaient de se présenter sans cinq de leurs meilleurs joueurs : les internationaux gallois Luke Charteris (le capitaine) et Gavin Thomas, l'ancien All Black Tom Willis, mais aussi Jason Tovey, Toby Faletau et Martyn Thomas. Mais finalement, leur staff medical a travaillé d'arrache-pied pour requinquer Charteris et G.Thomas qui ont été annoncés dans le groupe des 27, leur présence sera décidée la veille du match. Les Gallois s'attendent donc à souffrir face au Champion d'Europe en titre et sa cohorte de vedettes. Depuis leur création en 2003, les Gwent Dragons ne se sont jamais qualifiés pour les quart de finale le la H Cup et n'ont gagné que neuf matches (sur trente-sept). Un bilan désastreux qui souligne bien les difficultés de cette franchise aux moyens très réduits. A ses débuts, elle comptait pourtant un mécène en la personne de l'homme d'affaires Tony Brown mais celui-ci a jeté l'éponge, même s'il reste un partenaire fidèle, mais modeste.

Des joueurs de second plan

Les Dragons sont devenus le parent pauvre du rugby gallois et n'accueillent finalement que des jeunes formés sur place, des vieilles gloires sur la pente descendante (Gavin Thomas, Robert Sidoli) ou des doublures lassées de ne pas jouer chez les Ospreys, les Blues ou les Scarlets. On y trouvera aussi l'ancien pilier néo-zélandais de Toulon Ben Castle qui a tant souffert en mêlée lors de son passage en Top 14. Et Bath a accepté in extremis de leur prêter le centre Tom Cheeseman souvent titulaire dans le passé en championnat d'Angleterre, mais dépassé par la nouvelle vague des jeunes Anglais. Depuis le début de la saison, Coupe d'Europe et Ligue Celte confondues, les Gwent Dragons ont perdu cinq matchs sur six. Pour espérer battre les Toulousains, ils faudrait une intervention divine : un déluge ininterrompu ou deux cartons rouges infligés d'entrée aux hommes de Guy Novès...