Coupe d'Europe

Brive s’est offert une mise en jambes

Les Brivistes, très larges vainqueurs au Salvador (116-3) le week-end dernier en Challenge, n’ont pas tiré d’enseignements précis de ce déplacement. Mais le staff corrézien a profité de cette rencontre en Espagne pour redonner du temps du jeu à ses cadres, en vue du déplacement à La Rochelle samedi.

 
Brive, Une mise en jambes - Rugby - Coupe d'EuropeIcon Sport
 

"Le résultat est anecdotique. Il n’y a rien de glorieux à s’imposer au Salvador, puisque le niveau de cette équipe est très faible". Difficile de contredire Ugo Mola, l’entraîneur en chef du CABCL. Mais pour lui et son staff, l’essentiel était ailleurs lors de ce déplacement pour le moins spécial en Espagne. L’encadrement corrézien avait choisi d’aligner une formation qui s'apparente fortement à l’équipe type du début de saison. Le but de ce match était évident : préparer la rencontre à La Rochelle, qui s’annonce décisive pour la suite du championnat. "Nous avons pris le parti de faire jouer un groupe qui ressemble à celui qui sera retenu samedi car nous souhaitions donner du temps à certains joueurs pour qu’ils retrouvent du rythme", confirme Ugo Mola. Les cadres que sont Vosloo, Popham, Claassen, Uys, Estebanez ou Palisson, absents contre Padoue lors de la 1ère journée de Challenge, étaient ainsi présents sur la pelouse du stade Pepe Rojo.

Le souvenir de Bourgoin

Samedi, dès le coup de sifflet final, les Brivistes n’ont donc pas pris le temps de savourer leur succès historique. Non, les esprits étaient alors déjà tournés vers le Top 14. Car cela fait trois matchs que le CABCL n’a plus gagné sur la scène nationale. "Attention, nous ne sommes pas dans une situation dramatique, rassure Mola. Nous savions dès le début que le calendrier de notre première partie de championnat était compliqué. Alors on fait le dos rond, on essaye d’engranger le maximum de points, tout en sachant que la deuxième partie sera plus favorable". Jusqu’à la 8e journée, le bilan était même plutôt positif. Mais la lourde défaite à Bourgoin (3-18), il y a un peu plus de deux semaines, laisse un goût amer aux Corréziens, tant ces derniers avaient les moyens de s’imposer. "Après une heure de domination à Pierre-Rajon, c’est vrai que l’on était en droit d’espérer beaucoup mieux. On garde cette déception dans un coin de la tête".

" Sérieux, propres et appliqués "

Alors l’objectif est désormais d’effacer à La Rochelle la contre-performance de Bourgoin. Rattraper les points qui manquent aujourd’hui dans le tableau de marche corrézien… Voilà donc pourquoi le staff briviste avait choisi d’impliquer ses joueurs considérés comme potentiels titulaires contre le club de Valladolid. "Ils se sont montrés sérieux, propres et appliqués, se félicite Ugo Mola. Sur ce genre de matchs, il existe un risque de démobilisation mais cela n’a pas été le cas. En plus, nous avons donné du temps de jeu à des joueurs qui revenaient de blessure. L’infirmerie se vide peu à peu et nous pouvons compter sur la quasi-totalité du groupe". De bon augure avant cette 9e journée de championnat car en cas de défaite du CABCL, La Rochelle, actuellement 12e et premier non-relégable, pourrait revenir à seulement deux points du club corrézien.

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |