Midi Olympique
 
Article
commentaires
Coupe d'Europe

Poule 6: Brive, les retrouvailles

Poule 6: Brive, les retrouvailles

Par Rugbyrama
Dans cet article
Par Rugbyrama - Le 08/10/2009 à 18:40
Six équipes françaises dans la compétition, six poules. Avant le début de la Coupe d'Europe ce week-end, notre site propose une présentation de chaque groupe avec un zoom sur l'ambition du club hexagonal et un autre sur ses trois adversaires. sixième et dernier épisode avec la poule de Brive.

L'ambition de Brive:

Après douze ans d'absence, Brive retrouve le parfum des joutes de la grande Coupe d'Europe. Un parfum dont la Corrèze garde un souvenir impérissable puisque le CABCL a remporté l'épreuve en 1997. Il est donc hors de question de galvauder cette compétition pour une formation qui a dû cravacher pour obtenir son billet. Alors malgré un début de saison timoré en Top 14, les Brivistes visent une qualification en quarts de finale. La tâche s'annonce pourtant compliquée avec la présence dans la poule de la province irlandaise du Leinster, détentrice du trophée, mais aussi des London Irish qui réalisent un très bon parcours en premiership et enfin des Scarlets de Llanelli qui avaient atteint le dernier carré en 2007. "Les joueurs se sont fixés cet été d'atteindre les quarts de finale" , répéte Simon Gillham, le directeur général du club, "A eux de montrer qu'ils peuvent relever le défi." Les Corréziens se sont fixés un tableau de marche pour réaliser cet exploit : rester invaincus à domicile et signer une performance à l'extérieur.

Les adversaires:

Leinster: Le tenant du titre espère bien sûr remettre ça après avoir attendu si longtemps. Les Irlandais présentent toujours une puissance de feu inégalée en Europe avec O'Driscoll, D'Arcy, Fitzgerald, Kearney, plus le talent émergeant de Heaslip en troisième ligne. Ils peuvent aussi maintenant compter sur une première ligne interchangeable. En revanche, l'Australien Rocky Elsom, qui avait été si brillant lors de la campagne précédente, a quitté l'Irlande pour retrouver les Wallabies. Le Leinster a aussi perdu son maître à jouer puisque Felipe Contepomi doit rejoindre Toulon.

London Irish: C'est le club qui monte dans le rugby anglais. Les London Irish sont très forts en touche avec la paire Kennedy-Casey et attaquent sur toute la largeur du terrain. Ils bénéficient de la science de Toby Booth, entraîneur prometteur et d'un centre de formation qui produit chaque année de vrais talents. A noter que Delon Armitage, nouvelle attraction du quinze de la Rose, ne peut pas jouer les premiers matchs. Les Brivistes devront tout de même se méfier de l'ouvreur Ryan Lamb, arrivé à l'intersaison.

Llanelli Scarlets: Depuis deux saisons, les Scarlets ne réussissent plus sur la scène européenne. Demi-finalistes en 2007, ils ont enregistrés dix défaites lors de leurs douze dernières rencontres. Au vu des difficultés rencontrées en Ligue celte, Llanelli devra probablement encore attendre pour reprendre de la hauteur. Les Scarlets peuvent pourtant s'appuyer sur une puissante troisième ligne: l'Irlandais Simon Easterby, le All Black Daniel Braid et le Wallaby David Lyons. La botte de Stephen Jones reste aussi une arme fiable.