yachvili biarritz h cup 2009-2010 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Coupe d'Europe

Biarritz, un pied à Anoeta

Biarritz, un pied à Anoeta

Par Rugbyrama
Dans cet article
Par Rugbyrama - Le 19/12/2009 à 10:35
Biarritz s'est imposé sur la pelouse de Newport (26-8) grâce à deux essais de Dimitri Yachvili. Les Basques continuent leur superbe parcours sur la scène européenne et flamblent en tête de leur poule. S'ils ne sont pas encore mathématiquement qualifiés, ils ont un pied à Anoeta.

Biarritz continue son sans faute en Coupe d'Europe. Après s'être imposé à Glasgow, le club basque est allé chercher un nouveau succès à l'extérieur face aux Gwent Dragons sur la pelouse de Llanelli sur le score de 26 à 8. Une victoire logique car les Biarrots ont dominé la formation galloise dans tous les secteurs de jeu et notamment dans les phases de conquête.

Pourtant, si les hommes de Jean-Michel Gonzalez et Jack Isaac n'ont jamais tremblé, ils ont dû se montrer patients car les Dragons, humiliés au match aller, se sont longtemps accrochés. Surtout, malgré une entame de match en faveur des visiteurs, les locaux prenaient un meilleur départ au tableau d'affichage grâce à un essai en contre dès la 6e minute. Alors que les Basques se présentaient devant les 22 mètres adverses, le troisième ligne aile Joe Bearman interceptait une passe de Damien Traille. Il remontait trente mètres avant de lever la tête et d'adresser une passe au pied sur l'aile de Richard Fussell. Ce dernier grillait la politesse à Nicolas Brusque pour terminer seul dans l'en-but. A la pause, Dimitri Yachivili avait permis aux siens de refaire leur retard grâce à trois pénalités (8-9). Dès la reprise, les mouvements français étaient plus incisifs. L'ailier Bolakoro plongeait une première fois derrière la ligne mais l'essai était refusé pour un pied en dehors des limites du terrain. Damien Traille devait se résoudre à inscrire un drop pour conforter la position du BOPB au tableau d'affichage (51e, 8-12).

Mais la domination des Basques s'accentuait au fil des minutes. Suite à une belle combinaison en touche avec Magnus Lund, Dimitri Yachivili pouvait filer seul derrière la ligne (8-19). Le demi de mêlée international était l'homme de la fin de match. Alors que les Gallois abattaient leur dernière carte pour inscrire un point de bonus défensif, Yachivili résussissait une interception à cinq mètres de son propre en-but. Il réalisait un une-deux parfait avec Arnaud Mignardi pour s'offrir un plongeon au milieu des poteaux.

Au coup de sifflet final, les Biarrots pouvait savourer ce succès même si la qualification pour les quarts de finale n'était pas encore acquise mathématiquement. Pourtant, ils savaient bien qu'ils avaient fait un grand pas vers un quart de finale à domicile.