Other Agency
 
Coupe d'Europe

Biarritz garde son calme

Biarritz garde son calme

Par Rugbyrama
Dans cet article
Par Rugbyrama - Le 09/12/2009 à 19:20
Après une nouvelle défaite à Albi, le président Serge Blanco, qui a refusé la démission de Laurent Rodriguez est intervenu lundi auprès des joueurs mais il n'est pas tombé dans le catastrophisme. Il espère maintenant que la parenthèse européenne servira à enclencher une nouvelle dynamique.
 

Le président Serge Blanco est intervenu dès lundi pour éviter que la situation ne dégénère. Le Biarritz olympique tangue fortement depuis plusieurs semaines (une seule victoire lors des six dernières journées du Top 14) et l'absence de résultat commençait à peser sur les épaules de Laurent Rodriguez. Le manager basque n'hésitait pas après un nouveau revers à Albi à évoquer son départ pour le bien de l'équipe. Une suspicion de démission balayée d'un revers de main par Serge Blanco qui a renouvellé sa confiance à son staff technique mais aussi à ses joueurs lors d'une entrevue ce lundi. L'ancien président de la Ligue nationale a répété qu'il pensait que cette équipe pouvait accomplir des grandes choses. Les sept succès consécutifs toutes compétitions confondues en début de saison lui donnent effectivement raison.

Le retour de Traille

Au sein du club, la parenthèse européenne doit servir à remobiliser le groupe. En H Cup, le BOPB est actuellement premier de sa poule et il devra oublier ses déboires en Top 14 s'il veut le rester. Ce ne sera pas forcément évident car les joueurs paraissaient très abattus dans les couloirs du Stadium d'Albi. "Nous venons de prendre un coup sur la tête", soufflait Fabien Barcella, "On s'est cru déjà arrivé après notre série de victoire et nous avons sans doute oublier d'où l'on venait." Le sage Nicolas Brusque allait dans le même sens au moment de revenir sur le faux-pas tarnais : "On s'est rendu compte que nous n'avions pas fait le boulot."

L'absence de nombreux joueurs permet aussi de relativiser la mauvaise passe de Biarritz : "Il nous a manqué un ou deux joueurs qui sont des leaders dans le groupe", reconnaissait Valentin Courrent, "nous évoluons avec des jeunes et d'autres qui ne jouent pas à leur poste même si cela ne peut pas tout expliquer." Néanmoins le retour de Damien Traille au centre de l'attaque et certainement ceux de Faure et Halle en troisième ligne devraient ramener un peu de sérénité pour affronter les Gallois de Newport et retrouver une dynamique positive.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×