Imanol Harinordoquy biarritz 2010 - Icon Sport
 
Coupe d'Europe

Laharrague crucifie Biarritz

Laharrague crucifie Biarritz

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 11/12/2010 à 17:20 -
Par Rugbyrama - Le 11/12/2010 à 17:20
Enorme sensation avec la défaite surprise de Biarritz sur la pelouse des Aironi (28-27). Dominateurs en début de rencontre, les Basques se sont endormis et ont subi le réveil d'Italiens accrocheurs au possible. Laharrague a passé le drop de la gagne à la fin. Le BOPB se contente des deux bonus.
 

Toute la semaine, les Biarrots n’avaient cessé de répéter qu’ils visaient le bonus offensif pour leur déplacement à Viadana. Avec quatre essais inscrits, ce fut chose faite. Mais les Basques ont oublié l’essentiel, à savoir gagner. Voila une énorme sensation qui ne sera pas du goût du staff biarrot. Face à des Italiens survoltés en deuxième période, le BOPB n’a jamais su faire la différence au score et restait à portée de fusil d’une équipe italienne brouillonne mais ô combien réaliste. Et c’est un Français qui enterrait les espoirs de victoire basque. L’arrière international Julien Laharrague, ancien pensionnaire de Perpignan et Montauban, claquait un drop assassin dans les ultimes secondes (78e). Il permettait surtout aux siens d’obtenir leur premier succès de la saison, toutes compétitions confondues.

Comment expliquer une telle sortie de piste de la part des Basques ? Difficile tant ils semblaient supérieurs. Et les premières minutes confirmaient une suprématie biarrote avec deux essais rapidement inscrits par Terrain (7e) et Ngwenya (16e). Dominateurs devant, Biarritz faisait également très mal au centre du terrain avec un Damien Traille très incisif. S’acheminant alors vers une facile victoire bonifiée, le BOPB s’est endormi de manière inexplicable. Au début, cela n’avait aucune conséquence, les Aironi se montrant bien trop maladroits. Avant un invraisemblable péché de gourmandise de NGwenya. Celui-ci voulait partir tout seul sur son aile après une pénalité ratée de Tebaldi. Mais l’ailier américain perdait le ballon et Marshall profitait de l’offrande pour ramener son équipe à seulement un point à la pause (12-11).

Chassé-croisé

Durant la pause, les murs des vestiaires basques ont dû trembler. Deux minutes à peine après le renvoi effectué par Traille, Balshaw concluait en coin un mouvement efficace des avants. On pensait en toute logique que les Biarrots avaient remis les choses en place. Que nenni. Il n’en sera rien. Les Italiens retrouvaient des couleurs et profitaient de l’apathie et des maladresses des Biarrots. Surtout, ils faisaient preuve d’un incroyable réalisme, marquant des points à chaque incursion dans le camp des visiteurs. Sur une belle prise d’intervalle plein champ du troisième ligne Williams, l’ailier Toniolatti prenait tout le monde de vitesse (48e) et permettait à son équipe de passer devant au score.

S’en suivait alors un gros chassé-croisé. Chaque équipe avait ses périodes de domination. Gimenez (58e) plantait le quatrième essai des siens, synonyme de bonus offensif avant que Pratichetti (63e) ne plonge les Basques dans le doute. Balbutiant son rugby, ne faisant preuve d’aucune sérénité, Biarritz connaissait les pires difficultés pour prendre à revers une défense de Viadana agressive. Yachvili, sur pénalité, offrait deux points d’avance à son équipe (72e) mais ce n’était pas suffisant. Avant le terrible final en défaveur de Biarritz.

C’est une énorme désillusion pour les coéquipiers d’Imanol Harinordoquy qui s’inclinent d’un point (28-27). Ils devront se contenter des deux points de bonus décrochés, un moindre mal. C’est aussi la première défaite en H Cup de Biarritz face à une équipe italienne. Après avoir fait le plus dur en s’imposant à Bath, le BOPB se remet sous pression et devra relever la tête au plus vite le week-end prochain en recevant ces mêmes Aironi. Ce scénario fait penser étrangement à la défaite de Perpignan à Trevise l’an passé (9-8). Cela avait coûté la qualification aux Catalans. En espérant que cela ne sera pas un mauvais présage pour les finalistes de la dernière édition de H Cup.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×