Wayne EVANS Newport H Cup - Icon Sport
 
Article
commentaires
Coupe d'Europe


Par Rugbyrama
Dans cet article
Par Rugbyrama - Le 12/12/2009 à 14:44
Réputée plus faible des quatre provinces galloises, la franchise des Newport Gwent Dragons semble en train de bouleverser la hiérarchie.

L’ENJEU

Quatrième de Ligue celte, Newport vient de remporter une victoire référence face au Leinster, champion d’Europe en titre (30-14). Son jeu de mouvement, particulièrement léché, commence à attiser les craintes de ses adversaires. Une réussite naissante, qui doit beaucoup à l’alchimie entre quelques valeurs sûres, notamment devant et à la charnière (Robert Sidoli, Luke Charteris, Gavin Thomas, James Arlidge), et de jeunes pousses prometteuses, en particulier derrière, qui lui insufflent fougue et fraîcheur. Reste désormais à confirmer cette tendance encourageante en H-Cup. Problème : depuis sa création en 2003, l’équipe du sud-est du Pays de Galles n’est encore jamais parvenue à s’extirper des poules, en cinq participations dans la compétition européenne. Cette année sera-t-elle la bonne ? Elle réalise en tout cas pour l’instant un joli parcours, avec une défaite de justesse à Gloucester (17-19), assortie du bonus défensif, et un succès convaincant, à domicile, contre Glasgow (22-14). Deuxième avec cinq points, elle jouera ce dimanche la première place de la poule 2, à Aguilera, face au Biarritz Olympique.

L'EQUIPE

Le Quinze victorieux du Leinster a été reconduit dans son intégralité, à l’exception des postes de deuxième ligne, où l’international et capitaine Luke Charteris cède sa place à Adam Jones, et de talonneur, qui verra débuter Duane Goodfield. Steve Jones est laissé au repos, tandis que l’ancien All Black Tom Willis effectue son retour, mais sur le banc.

LA STAT :

23. C’est la moyenne d’âge de la ligne de trois-quart alignée par les Newport Gwent Dragons, face au Leinster, le week-end dernier, et dimanche, contre Biarritz : les Tovey (20 ans), Brew (23 ans), Davies (24 ans), Riley (24 ans) et Fussell (25 ans) tenteront de mettre le feu à Aguilera.

P.M.