Mêlée Biarritz Top 14 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Coupe d'Europe


Par Rugbyrama
Dans cet article
Par Rugbyrama - Le 12/12/2009 à 14:36
Trois défaites d’affilées, cinq revers lors des six dernières matchs : le Biarritz Olympique reste sur une dynamique cauchemardesque en Top 14.

L’ENJEU

La coupure européenne arrive à point nommé pour le club basque, qui tentera de s’en servir comme tremplin pour mieux reprendre le championnat, fin décembre. Au-delà de cet aspect psychologique, il s’agira de confirmer son excellent début de parcours dans l’épreuve européenne. Premier de poule, il a quasiment engrangé tous les points possibles (neuf), grâce à deux victoires convaincantes : la première à Glasgow, où il s’est arraché pour résister au retour des Ecossais en fin de rencontre (22-18), la deuxième à domicile, face à Gloucester, signant le plus large succès de son histoire face à un club anglais (42-15). Dimanche, c’est Newport, son dauphin (cinq points), qui viendra lui disputer le leadership de cette poule 2. La formation galloise est réputée très dynamique. Pour l’empêcher d’asseoir son jeu de mouvement, le BOPB devra l’agresser en défense et la priver de munitions en conquête. Bref, retrouver ce qui faisait il y a peu sa force, mais qu’il a délaissé ces dernières semaines. En cas de victoire, conjuguée à la défaite de Gloucester à Glasgow jeudi, il effectuerait un grand pas vers une qualification en quart de finale.

L’EQUIPE

Le BOPB enregistre plusieurs retours de joueurs cadres comme Damien Traille (déchirure) et Samiu Vahafolau (côtes). En revanche, Imanol Harinordoquy (distension du ligament latéral interne du genou) ne reprendra sans doute pas avant janvier.

LA STAT

6. C’est le nombre d’essais encaissés par le Biarritz Olympique lors de ses trois derniers matchs de Top 14 (Albi 1, Racing 2, Castres 3), soit plus du tiers de son total depuis le début de la saison (15). La formation rouge et blanc devra impérativement retrouver sa solidité défensive dimanche.

P.M.