Coupe d'Europe

Une entame bien pâle


Par Rugbyrama
Par Rugbyrama - Le 13/10/2008 à 09:30
Une entame bien pâleLes clubs français n'ont pas vraiment brillé lors de cette première journée de Coupe d'Europe. Le bilan est négatif avec seulement trois succès en sept rencontres. Le Stade français réalise néanmoins une très bonne opération en s'imposant sur le terrain d
 

Les bonnes affaires.- Paris, Montauban

Le Stade français a réalisé la très bonne opération du week-end en allant s'imposer sur le terrain de la province irlandaise de l'Ulster (26-10). Même si les résidents de Belfast sont moins redoutés que par le passé, la performance parisienne est à souligner car les actuels premiers du Top 14 ont livré un match parfait sur le plan tactique. Avec une défense intraitable et un réalisme exacerbé, les joueurs d'Ewen McKenzie ont laissé entrevoir un potentiel intéressant pour accrocher une quailifaction en quart de finale même s'il faudra se méfier des Harlequins qui se sont imposés sur le terrain des Scarlets (22-29).

Même si Montauban n'a pas ramené les quatre points de la victoire, les hommes de Laurent Travers ont failli réaliser un des plus grands exploits de la Coupe d'Europe puisqu'ils menaient (17-16) sur le terrain du Munster à deux minutes du terme. Mais une pénalité d'O'Gara a eu raison de leur courage mais ne les prive pas d'un point de bonus défensif (17-19) sur lequel Clermont et Sale n'aurait pas craché.

Le strict minimum.- Toulouse, Perpignan

Le Stade toulousain a gagné, mais ce fut un miracle (18-16). C'est bien Bath qui assuré le spectacle au Stadium dimanche après-midi et marqué les deux seuls essais du match (Claasens et Abendanon). Les Toulousains n'ont dû leur salut qu'aux fautes de leurs adversaires comme sur cet ultime ballon perdu dans un regroupement par les Anglais, alors qu'un dégagement scellait le sort de la rencontre. Sur la dernière action, l'arbitre irlandais M. Clancy accordait une pénalité peu évidente que David Skrela convetissait grâce à un coup de vent providentiel. Toulouse conserve toutes ses chances.

Perpignan a manqué le point de bonus offensif mais conserve ses chances de qualification mais il faudra réaliser un exploit pour compenser la victoire laborieuse face aux Italiens de Trévise (27-16). Les Catalans peuvent tout de même être satisfaits de leur résultat puisque l'infirmerie ne sera pas toujours aussi remplie et l'arbitrage toujours aussi incohérent.

Les déceptions.- Clermont, Biarritz, Castres

Clermont s'est écrasé comme un Zeppelin samedi à Marcel-Michelin face à Sale. Jamais jusqu'à présent, l'ASMCA n'avait concédé un point de bonus offensif à une équipe visiteuse dans la compétition continentale. Les Requins ont mangé les « Jaunards » tout cru avec quatre essais limpides (32-15). Les chances de qualification sont réduites à la perspective d'une curiosité statistique. Seul un parcours sans faute pourrait leur faire surmonter une entame aussi désastreuse.

Biarritz a été battu à la régulière par une équipe de Gloucester, beaucoup plus talentueuse à l'image de Ryan Lamb et d'Olly Barkley, et bien aidée par l'indiscipline française. Le BOPB, avec moins de fautes, aurait pu prétendre à un bonus défensif important pour envisager les quarts de finale.

Castres s'est incliné sans surprise sur le terrain des champions d'Angleterre (25-11). Très vite dépassés dans la rencontre, les Tarnais ont commencé par admirer le talent des Cipriani, Lewsey ou encore Sackey mais ils ne sont pas effondrés. Ils ont fini sur un tempo honorable mais insuffisant pour ramener le moindre point.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×