Coupe d'Europe

Toulon pour le grand saut

Malgré une lourde défaite sur la pelouse du Munster lors de la 2e journée de Coupe d'Europe, les Toulonnais sont toujours en course pour une qualification pour les quarts de finale. Pour cela, les Varois sont condamnés à l'exploit sur le terrain pourtant hostile des London Irish dimanche (15h).

 
Toulon pour le grand saut - Rugby - Coupe d'EuropeIcon Sport
 

Toulon est une équipe ambitieuse. Demi-finaliste du dernier Top 14, finaliste du Challenge européen, la formation de Philippe Saint-André n'est pas du genre à galvauder une compétition. Après avoir bataillé pendant un an pour disputer pour la première fois de son histoire la H Cup, elle veut maintenant bien y figurer. Ce sont donc des Toulonnais avec un couteau entre les dents qui se présenteront ce dimanche au Madejski Stadium pour défier les London Irish.

L'avenir du RCT dans cette campagne continentale sera plus clair après cette confrontation comme l'explique le deuxième ligne Dean Schofield : "Nous en saurons plus après ce déplacement à Londres. Si nous parvenons à gagner dimanche, je suis sûr que les London Irish enverront une équipe bis pour le match retour à Mayol la semaine suivante. Ils se considéreront presque comme éliminés en cas de défaite. Si nous parvenons à remporter cette double confrontation, la qualification se jouera lors de la réception du Munster en janvier prochain." La feuille de route est donc clairement établie et les Varois ont un plan pour essayer de la respecter.

Tout commence devant

Ce n'est pas vraiment une idée révolutionnaire, mais le RCT sait qu'il devra gagner la guerre des tranchées face aux avants anglais s'il veut espérer l'emporter. "C'est comme ça que le Leicester l'a emporté le week-end dernier", explique l'ancien joueur de Sale. "J'ai vu ce match et c'est lorsque les avants des Tigers ont pris le dessus qu'ils ont permis à leur équipe de gagner. Ils ont dominé les London Irish en mêlée. Il faudra s'inspirer de cela. Ce sera un gros rendez-vous pour les avants." Dominer en conquête permettrait de faire douter les Anglais, pourtant réputés pour leur contre en touche.

En effet, les coéquipiers du talentueux ouvreur Ryan Lamb sont en perte de vitesse après un début de championnat supersonique. Ils restent sur quatre défaites consécutives, toutes compétitions confondues, et ce match est un véritable tournant dans leur saison. Kris Chesney, en connaisseur du rugby anglais, tente tout de même de minimiser la mauvaise passe actuelle des Irish : "Il faut regarder contre qui elle a perdu : Leicester, Northampton, et les London Wasps, trois des meilleures équipes du pays situées dans les cinq premières du classement. Pour les battre, il faudra rendre une copie propre, être bons en défense et sur les fondamentaux." Un travail chirurgical qui convient parfaitement au RCT, la plus anglo-saxonne des équipes françaises.

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |