dimitri yachvili biarritz 2010-2011 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Coupe d'Europe

Biarritz veut faire le plein

Biarritz veut faire le plein

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 09/12/2010 à 15:30 -
Par Rugbyrama - Le 09/12/2010 à 15:30
Parfaitement lancés dans leur campagne européenne avec deux victoires en autant de journées, les Biarrots doivent confirmer samedi à Viadana (14h40), face à la franchise italienne d'Aironi. Mais les Basques ambitionnent surtout de faire le plein de points pour assurer un quart de finale à domicile.

Pas besoin de chercher bien longtemps le véritable objectif des Biarrots samedi après-midi… Ni celui du week-end suivant d’ailleurs ! "L’objectif est de battre les Italiens les deux fois avec cinq points à la clé", cadre le troisième ligne et capitaine Imanol Harinordoquy sur le site internet du BOPB. Les Basques se montrent ambitieux et l’assument pleinement. "Il faut savoir ce que l’on veut, insiste Harinordoquy. Si nous souhaitons recevoir un quart de finale à domicile, nous sommes conscients de ce qu’il faut faire…" En effet, en allant s’imposer à Bath lors de la première journée, Biarritz a réalisé le plus dur. Et le club a ensuite parfaitement confirmé cette performance en glanant une victoire bonifiée contre l’Ulster huit jours plus tard. Reste maintenant à capitaliser sur cette parfaite entame européenne.

Trouver la motivation nécessaire

Ainsi, à la veille d’une double-confrontation contre les Italiens d’Aironi, imaginer ne pas caracoler en tête de la poule 4 dans dix jours apparaît impensable. Il faut donc marquer son territoire dès samedi à Viadana. "Nous y allons avec le plein de confiance car nous sommes bien engagés sur les deux tableaux, affirme l’arrière anglais Iain Balshaw. Maintenant, on sait qu'il y a de l'expérience en face. Mais nous en avons aussi et devons nous appliquer à faire une bonne entame pour ne pas leur laisser prendre confiance. On a bien bossé, on sait qu'il nous faut mieux rentrer dans nos matchs, mieux conserver le ballon." Le piège serait que Biarritz se laisse griser par son statut de grand favori. "Cela a toujours été difficile quand on est parti joueur en Italie en Coupe d’Europe de trouver la motivation et de se mobiliser", reconnaît Harinordoquy.

"La pression sera sur nos épaules"

Pour autant, l’enjeu de cette rencontre est trop important. Les Basques ont donc répété toute la semaine qu’Aironi était une équipe de qualité. "Attention, Aironi est une formation dont il faudra se méfier, prévient Harinordoquy. Elle n’a pas pour habitude d’encaisser cinquante points à domicile. Même si c’est une équipe qui a été remaniée à la dernière intersaison, elle ne lâche rien. Elle a de la fierté et pas de pression car je ne crois pas qu’elle vise un quart à domicile. La pression sera sur nos épaules. Il faut gagner et garder les cartes en mains pour la suite." Alors concrètement, le but est de marquer quatre essais samedi. "Pour y parvenir, il faut nous focaliser sur notre jeu, tenir le ballon, multiplier les temps de jeu...", énumère Harinordoquy. Et se montrer efficace dans la finition. Tout simplement !