Nicolas Mas Perpignan H Cup ^2009 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Coupe d'Europe

Usap : européen à convaincre

Usap : européen à convaincre

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 09/10/2010 à 10:23 -
Par Rugbyrama - Le 09/10/2010 à 10:23
Privé de quart de finale européen depuis maintenant deux ans, les Perpignanais veulent enfin réussir un parcours brillant sur la scène continentale. Pour chasser leurs démons, les Catalans devront d’abord prendre des points lors du premier rendez-vous, sur la pelouse de Llanelli ce samedi.

Alors que Perpignan flambe depuis plusieurs saisons sur le plan national, l’équipe catalane rame en H Cup… "L’année dernière avait même été un fiasco pour le club", illustre le capitaine Nicolas Mas dans Midi Olympique. Petite allusion à la piètre défaite sur la pelouse de Trévise (8-9) ou le carton encaissé à domicile face au Munster (14-37). Alors chaque année, le but est le même : vaincre le sort et briller enfin sur la scène européenne. Mais promis, cette saison est la bonne… "Perpignan se doit de marquer l’histoire de la H Cup", insiste Mas. D’accord pour le message, reste maintenant à le mettre en pratique. "Malgré le caractère aléatoire de la formule, nous devons faire un bon parcours cette saison, espère le manager Jacques Brunel. Depuis deux saisons, nous n'avons plus connu les phases finales européennes. C'est notre objectif. Il faut avoir cette ambition en H-Cup".

Soigner l’entrée

Pour respecter leurs ambitions, les joueurs de l’Usap sont dans l’obligation de réussir leur entrée en matière. Comme souvent, le premier match déterminera en partie la suite du parcours. Du coup, un succès sur la pelouse des Scarlets de Llanelli, samedi à 16h30, est plus qu’espéré. "Il est vrai que Llanelli n'est peut-être pas le meilleur club gallois, mais ça reste un exploit de s'imposer là-bas, prévient Brunel. C'est une équipe qui possède une grande expérience européenne, qui pratique, comme toutes les provinces galloises, un rugby ambitieux et qui possède des individualités de grande qualité à l'image de son ouvreur et buteur international Stephen Jones". Mais Perpignan, malgré les forfaits de Mermoz et Guirado, a récupéré plusieurs éléments ces dernières semaines et aura aussi des atouts à faire valoir.

" Prendre Trévise est un handicap "

Surtout, si l’Usap s’impose au pays de Galles, elle pourra capitaliser avant deux réceptions. Celle de Trévise, où il faudra faire le plein, puis celle de Leicester, certainement le principal rival des Catalans dans cette poule. Autant dire que les Perpignanais ont largement les moyens de se qualifier pour les phases finales. Mais Jacques Brunel met en garde : "A l'heure du tirage, tout le monde dit : "tiens cette poule est plus facile, il y a un club italien". Mais ça, c'est fini. Quand tu suis la Ligue celte, à laquelle les équipes italiennes participent pour la première fois, tu sais que Trévise est meilleur que Newport, qu'il a battu le week-end dernier (20-13), ou que d'autres provinces écossaises. Prendre Trévise est un handicap, ce n'est plus dix points assurés. Nous n'oublions pas que nous nous sommes inclinés l'an dernier à Trévise. Quant à Leicester, c'est la référence. Et l'Usap ne s'est jamais imposé en Angleterre." Perpignan n’est plus à un défi près…