vincent inigo castres 2010-2011 - Icon Sport
 
Coupe d'Europe

Castres abat ses cartes

Castres abat ses cartes

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 09/12/2010 à 17:12 -
Par Rugbyrama - Le 09/12/2010 à 17:12
Malgré un groupe relevé, les Castrais font belle figure en Coupe d'Europe. Mieux, s'ils enchaînent deux résultats positifs lors de la double confrontation face aux Ecossais d'Edimbourg, ils seront en bonne posture pour une qualification en quart de finale. Premier élément de réponse samedi (18h45).
 

Que du bonus… C’est dans cet esprit que le Castres olympique avait décidé d’aborder la Coupe d’Europe cette saison. Il faut dire qu’avec Northampton, Cardiff et Edimbourg dans la poule, les Tarnais ne partaient pas forcément favoris du groupe, surtout qu’officiellement, la H Cup n’était pas l’objectif prioritaire du club. Et pourtant, à ce jour, le CO est plutôt en bonne posture. Un bonus défensif glané sur le terrain de Northampton puis une victoire convaincante contre Cardiff et voilà que les hommes de Laurent Labit et Laurent Travers vont jouer leur avenir dans la compétition lors de leur double confrontation contre Edimbourg. "Nous en sommes ni mal ni bien placés, tempère Travers dans La Dépêche du Midi. Il ne faut pas oublier que nous avons laissé échapper le bonus offensif face à Cardiff qui nous aurait permis de prendre un peu plus le large."

"Indispensable de prendre des points"

En fait, Castres avait fait le pari de rester invaincu sur sa pelouse à la mi-saison, et ainsi de conserver une chance de qualification aussi bien en Top 14 qu’en Coupe d’Europe. La 13e journée de championnat, marquant la moitié de la compétition, a été l’occasion pour le CO de l’emporter (23-13) face à Perpignan. Alors s’il s’impose samedi face au club écossais, au stade Pierre-Antoine, il aura réussi son pari. Pourtant, pas question d’en rester là. L’appétit vient en mangeant, l’ambition aussi… "Nous sommes dans une situation où il est indispensable de prendre des points ce week-end", explique Laurent Travers. En cas de succès, au-delà d’augmenter ses chances, Castres enterrerait les espoirs d’Edimbourg, qui compte jusqu’à présent deux défaites en autant de journées. Travers met toutefois en garde sa formation : "Edimbourg est essentiellement composé d’internationaux. C’est une équipe très joueuse et il nous faudra être très vigilants sur la conservation."

"Pas question de calculer"

Pour se projeter, la donne est finalement simple pour les Tarnais : l’idéal serait de gagner samedi et de rapporter au moins un point de bonus défensif d’Ecosse, même si une victoire serait évidemment la bienvenue, le week-end suivant. En tout cas, du côté de Castres, tout le monde est conscient que les joueurs d’Edimbourg, malgré leur position inconfortable, ne simplifieront pas la tâche du CO. "Les Britanniques ne lâchent rien du tout, prévient Travers. Il ne faut pas s’attendre à un relâchement de quiconque." Les Castrais devront aller chercher les points nécessaires pour s’offrir un quart de finale. "Nous avons un effectif pour pouvoir jouer à fond, assure Travers. Il est hors de question de commencer à calculer. Calculer, c’est dangereux et c’est un manque de respect pour les autres équipes." Certes… Mais avouons juste que dans les dix prochains jours, le CO vivra un des tournants de sa saison.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×