Imago
 
Article
commentaires
Coupe d'Europe

Le boycott levé !

Le boycott levé !

Par Rugbyrama
Par Rugbyrama - Le 20/05/2007 à 20:30
La H Cup aura bien lieu la saison prochaine. Les clubs français et anglais ont retiré leur menace dimanche, juste avant la finale entre Leicester et les Wasps. C'est Bernard Lapasset, le président de la FFR, qui l'a annoncé.

Ce n'est sans doute pas un hasard. Moins d'une heure avant la finale entre Leicester et les Wasps, les instances françaises, anglaises et européennes ont annoncé que le boycott de la prochaine édition était levé. Comme pour signifier que cette rencontre à Twickenham n'était pas la fin d'une ère. "C'est sûr, les clubs reviennent" , a expliqué Bernard Lapasset à l'issue d'une réunion avec tous les acteurs: Serge Blanco, Martyn Thomas, président de la Fédération anglaise, Tom Walkinshaw, président de la Ligue anglaise, Syd Millar, président de l'IRB, Jean-Pierre Lux, président de l'ERC et Gareth McGrath, directeur de la Coupe d'Europe. Du beau linge.

La nouvelle devrait être officialisée dans l'après midi par l'ERC. L'organisateur de la compétition précisera aussi que la rédaction définitive du protocole serait définitive dans les prochains jours. Ce document remplacera les accords de Paris, qui régissaient le fonctionnement de la Coupe d'Europe depuis 1999 et arrivaient à échéance en fin de saison. Le nouveau projet d'accord sera d'une durée minimale de sept ans et garantira que, durant cette période, ce sont bien des clubs qui représenteront l'Angleterre, la France et l'Italie dans la compétition et non des franchises créées sur le modèle des provinces celtes.

Bourgoin ou Montauban?

Cette annonce met fin à quatre mois de crise. Le 16 janvier, la LNR avait annoncé que les clubs français ne participeraient pas à la prochaine édition de la Coupe d'Europe, en invoquant le refus de la RFU de céder à ses clubs la moitié de ses actions au sein de l'ERC comme la FFR s'était engagée à le faire en France. Les clubs anglais avaient à leur tour opté pour le retrait le 5 avril, estimant que l'absence de leurs homologues français modifiait le format de la compétition. Depuis, les tentatives de négociations avaient toutes échoué. Jusqu'à cette semaine et l'annonce ce dimanche.

Pour les clubs français, qui compteront comme chaque année six engagés dans la compétition en 2007-2008, c'est la perspective d'une saison agrémentée de joutes européennes et pas seulement du Top 14. Le Stade Français, Toulouse, Clermont, Perpignan et Biarritz - l'un de ces deux clubs étant assuré de la 5e place même s'il n'est pas en demi-finale - ainsi que Bourgoin ou Montauban, qui se disputeront la 6e place le week-end prochain, représenteront les chances françaises.