Icon Sport

RUGBY - CHAMPIONS CUP - Leinster - Montpellier, Toulon - Scarlets, Racing - Leicester... Nos pronos

Nos pronos pour la 1re journée : Défaite de Montpellier, victoire du Racing, gros coup de Clermont
Par Rugbyrama

Le 13/10/2017 à 19:06Mis à jour Le 13/10/2017 à 19:34

CHAMPIONS CUP – Pour cette première journée de Coupe d'Europe, les clubs français seront déjà confrontés au gratin européen. Que ce soit Castres qui reçoit le Munster, Montpellier qui se rend au Leinster ou le Stade rochelais qui se déplace chez les Harlequins, voici nos pronos. On attend les vôtres.

Votre journal 100% numérique

Abonnez-vous dès 7.90€/mois

Exclusivité Eurosport Player : Suivez 100% du championnat !

Voir sur Eurosport

Poule 1

Ulster – Wasps (vendredi, 20h45) : Dans cette poule 1 qui, d'un passionnant Ulster-Wasps, lancera la Champions Cup 2017-2018, l'Ulster fera office de grandissime favori. Deuxièmes de leur conférence de Ligue Celte, les Irlandais comptent cinq victoires pour une seule défaite et affichent une santé d'enfer, symbolisée par trois points de bonus. En face, les Wasps ne retrouvent pas leur rugby et sont seulement dixièmes de Premiership (2 victoires, 4 défaites). Victoire bonifiée de l'Ulster.

Harlequins – La Rochelle (samedi, 18h30) : Dans l'autre rencontre, la première de l'histoire du Stade rochelais dans la "grande" Coupe d'Europe, les joueurs de Patrice Collazo seront confrontés à un sérieux outsider. Et s'ils ne font pas le meilleur début de saison de leur histoire, les Harlequins restent sur un prometteur 42-26 sur Sale. Difficile d'imaginer les Maritimes s'imposer à l'extérieur pour cette première journée. Victoire des Harlequins, bonus défensif pour le Stade rochelais.

Poule 2

Northampton – Saracens (dimanche, 18h30) : C'est très certainement LE choc de cette première journée. Pourtant, bien qu'auteurs d'un début de saison prometteur, difficile d'imaginer les anciens coéquipiers de Louis Picamoles prendre le meilleur sur d'irrésistibles Saracens. Dans le sillage d'Owen Farrell ou Maro Itoje, les Sarries sont candidats naturels à leur succession et, s'ils veulent décemment remporter une troisième Champions Cup consécutive, les Londoniens ne pourront laisser s'envoler le moindre point, pas même en déplacement. Victoire des Saracens.

Ospreys – Clermont (dimanche, 18h30) : S'ils n'ont pas encore véritablement lancé leur saison et n'ont pas encore ramené le moindre point de leurs différents déplacements en Top14, les Clermontois pourraient bien réussir le joli coup de cette première journée. Face à des Ospreys bons derniers de leur conférence de Ligue Celte, les joueurs de Franck Azéma pourraient bien faire le plein de confiance. Et prendre la tête de la poule 2, pour mettre la pression sur les Saracens ? C'est en tout cas l'objectif des Auvergnats. Victoire bonifiée de Clermont.

David Strettle (Clermont) face au Leinster en demi-finale (27-22) - Champions Cup 2016-2017

David Strettle (Clermont) face au Leinster en demi-finale (27-22) - Champions Cup 2016-2017Icon Sport

Poule 3

Exeter – Glasgow (samedi, 20h45) : Bien que deuxième de la Premiership, avec quatre victoires en six journées, le champion d'Angleterre en titre, Exeter devra tout particulièrement se méfier de Glasgow. Premiers de la conférence A en Ligue Celte, les Écossais réalisent un excellent début de saison. Avec six victoires, dont quatre bonifiées, pour zéro défaite, la réserve non-officielle de l'équipe nationale écossaise tentera de créer l'exploit en Angleterre. Malgré tout, difficile d'imaginer les joueurs de Rob Baxter s'incliner à domicile en ouverture de cette Champions Cup. Victoire d'Exeter, bonus défensif pour Glasgow.

Poule 4

Racing 92 – Leicester (samedi, 16h15) : En annonçant qu'ils jouaient leur saison sur cette première journée de Champions Cup, les Racingmen ont rappelé que cette réception des Leicester Tigers, sixièmes du Premiership, était une sorte de match à la vie à la mort. Une défaite ? Les joueurs de Laurent Labit se dirigeraient définitivement sur une saison compliquée. Une victoire ? Les Franciliens pourraient se muer en outsiders de cette poule 4 et ainsi espérer jouer un mauvais tour aux joueurs du Munster, grandissimes favoris de ce groupe. Victoire du Racing 92.

Castres – Munster (dimanche, 14h) : A la peine en Top14, Castres compte sur cette parenthèse européenne pour retrouver la santé. Malheureusement, les Tarnais auront, dès cette première journée, affaire à l'un des cadors de cette compétition. En effet, deuxièmes de la conférence A de Ligue Celte, les Munstermen ne se sont inclinés qu'à une seule reprise cette saison (23-17 contre le Leinster) et comptent sur cette première journée de Champions Cup pour réaffirmer leur statut de favoris de la poule 4... et d'outsiders de la compétition ? Premiers éléments de réponse dimanche en début d'après-midi. Victoire du Munster, bonus défensif pour Castres.

Poule 5

Bath - Trévise (samedi, 18h30) : Alors que les deux favoris de la poule 5 s'affronteront dimanche à Mayol (voir par ailleurs), Bath et Trévise tenteront, tant bien que mal, de s'inviter dans la course à la qualification. Pour ça, Anglais et Italiens doivent impérativement faire une bonne entrée en lice dans la compétition. Et s'ils réussissent un début de saison prometteur (trois victoires, trois défaites), difficiles d'imaginer les joueurs de Trévise jouer un mauvais tour à Bath (cinquième de Premiership, avec quatre victoires en six journées). Victoire bonifiée de Bath.

Toulon – Llanelli (dimanche, 16h15) : Faux-pas interdit dès cette 1e journée de Champions Cup pour le RCT. La saison passée, les Toulonnais avaient démarré la compétition de la pire des manières (défaite à domicile 23-31 contre les Saracens) et avaient connu toutes les peines du monde pour arracher leur qualification.

  • Nonu de retour au centre, Halfpenny titulaire avec les Scarlets

Cette saison l'objectif est donc de disputer un quart à domicile et, pour cela, les joueurs de Fabien Galthié doivent impérativement terminer à la première place de la poule 5. Les Scarlets ? Ce sera indiscutablement le plus gros morceau de la phase de qualification. Un succès abouti permettrait au RCT de taper du poing sur la table. Une défaite ? A Toulon, personne ne veut l'envisager. Victoire de Toulon.

0
0