Getty Images

RUGBY - CHAMPIONS CUP - Victoire à l'extérieur, bonus et première place : La Rochelle frappe fort !

Victoire à l'extérieur, bonus et première place, La Rochelle frappe fort d'entrée !

Le 14/10/2017 à 20:21Mis à jour Le 14/10/2017 à 23:02

CHAMPIONS CUP - Pour ses débuts dans la grande Coupe d'Europe, le Stade rochelais fait fort ! Il s'est imposé ce samedi à Londres sur la pelouse des Harlequins (27-34), qui ont arraché le bonus défensif en fin de match. Les Rochelais ont inscrit 4 essais, dont le premier dès la 3e minute. Ils décrochent un succès bonifié qui fait d'eux les leaders de la Poule 1 à l'issue de la première journée.

Ces Rochelais sont décidément épatants ! Pour la première de l’histoire du club en Champions Cup, les hommes de Patrice Collazo et Xavier Garbajosa ont signé un exploit monumental. Pas du tout impressionnés par l’événement, les Maritimes ont livré une solide prestation face aux "Quins", qui jouaient au Stoop leur soixante-quinzième match de Coupe d’Europe.

Certains prédisaient l’enfer aux Rochelais. C’est finalement le paradis qui leur ouvre grand ses portes, avec un bonus offensif à la clé. Auteurs de quatre essais et héroïques en défense, surtout dans le dernier quart d’heure, les "jaune et noir" croquent à pleines dents dans cette nouvelle compétition inscrite à leur calendrier. Et peuvent y nourrir des ambitions légitimes.

La Rochelle par la grande porte

Uini Atonio avait flairé le bon coup, cette semaine. En conférence de presse mercredi dernier, le pilier international n’avait pas hésité à se mouiller, en pariant allègrement sur une victoire rochelaise à l’extérieur. Histoire d’inscrire définitivement ce samedi 14 octobre dans l’histoire dorée d’un club qui évoluait encore en Pro D2 il y a quatre ans. Mission accomplie.

D’entrée de jeu, la Rochelle s’est placée sur les bases d’un exploit retentissant. Il n’a fallu que 3 minutes aux derniers demi-finalistes du Top 14 pour visiter l’en-but anglais, sur un porté conclu par Forbes. Tranchants, les Rochelais ont mis les "Quins" sur les fesses en signant un deuxième essai (25e) après une relance de 80 mètres. Et un troisième dans la foulée (30e). Geoffrey Doumayrou, intenable, y est pour beaucoup. L’ancien parisien, auteur de deux essais (25e, 45e), a livré un match XXL. Toujours au bon endroit, au bon moment.

Uini Atonio (La Rochelle), pris de vitesse par Jamie Roberts lors du match Harlequins / Stade Rochelais - Champions Cup

Uini Atonio (La Rochelle), pris de vitesse par Jamie Roberts lors du match Harlequins / Stade Rochelais - Champions CupGetty Images

Lamb fait parler son CV

Patrice Collazo est allé le dénicher à l’intersaison pour lui confier les clés du camion, en vue justement de la Champions Cup. Ryan Lamb, peu connu du grand public en France, a rappelé les Anglais à son bon souvenir. Lui, le transfuge de Worcester. Ses 40 matches de Champions Cup (ex-HCup) en carrière ont clairement pesé, face aux Harlequins. Une semaine après avoir guidé les espoirs du Stade rochelais contre Toulon, Lamb a éclairé le jeu du premier XV européen concocté par Patrice Collazo.

Même s’il s’est montré hasardeux par moment, comme sur ce ballon tombé dans son en-but en toute fin de match, l’ouvreur britannique a brillé face aux perches, avec un 6 sur 7 au pied. Et son discours a sans doute pesé dans le vestiaire ainsi que dans les ultimes minutes, outrageusement dominées par des "Quins" qui ont buté sur une véritable muraille. La Rochelle semble déjà dans son jardin en Champions Cup. Le choc face à l’Ulster, dimanche prochain à Deflandre, prend tout d’un coup une saveur exceptionnelle.

0
0