Icon Sport

Jelonch : "Je ne me considère pas comme un cadre de l'équipe"

Jelonch : "Je ne me considère pas comme un cadre de l'équipe"

Le 06/12/2017 à 18:54Mis à jour Le 07/12/2017 à 07:18

En pleine forme en Top 14 avec une série de cinq victoires consécutives dont la dernière sur la pelouse du Stade toulousain, Anthony Jelonch et le Castres olympique abordent la deuxième partie de Champions Cup en pleine confiance. De bonne augure avant la réception du Racing 92...

Rugbyrama : Que vous reste-t-il du succès historique remporté contre le Stade toulousain ?

Anthony JELONCH : "Pour nous, c'était vraiment un super match. Cette victoire à Toulouse restera gravée à vie. On a rendu heureux toute une ville et tant de supporters."

Vous avez été préservés depuis le début de semaine. Physiquement, comment vous sentez-vous ?

A.J : "Tout va bien. Cela fait un moment que j'ai un petit pépin à une épaule et cela a peut-être un peu empiré ces dernières semaines. C'est pour cela que j'ai pris un peu de repos. Depuis le mois de juin, je n'ai pas trop arrêté."

En seulement quelques mois, vous êtes devenu un cadre du Castres olympique. Comment vivez-vous cette situation ?

A.J : "Pour ma part, je ne me prends pas trop la tête et je le vis plutôt bien. J'essaye juste de faire mon maximum à chaque match. Ceci dit, je ne me considère pas comme un cadre de l'équipe."

" On a tous envie de faire quelque chose dans cette Champions Cup""

La parenthèse européenne n'arrive-t-elle pas au mauvais moment pour le CO qui reste sur cinq victoires consécutives en Top 14 ?

A.J : "Pas du tout, l'équipe reste entièrement mobilisée. On a tous envie de faire quelque chose en Champions Cup. et nous avons démontré ces dernières semaines que le CO possède une équipe compétitive."

Castres est mal embarqué en Champions Cup et pourtant vous semblez encore croire à la qualification ?

A.J : "Bien sûr ! On va tout faire pour se qualifier. L'envie reste la même qu'en championnat. Cette année, le groupe a vraiment envie de faire un truc dans cette compétition. L'an dernier, cela ne s'est pas joué à grand chose....Mais pour espérer quoi que ce soit, il faudra gagner ce week-end face au Racing qui mise beaucoup sur cette victoire à Castres en coupe d'Europe. Si on y parvient, pourquoi ne pas essayer d'aller un faire un coup là-bas au match retour."

Quel regard portez-vous sur le Racing 92, votre futur adversaire ?

A.J : "C'est une très grosse équipe. Elle est très massive. Cette année, le Racing 92 joue à fond la Champions Cup. Cela va être un très gros match à Pierre-Fabre."

0
0