Icon Sport

CHAMPIONS CUP - Vice-champion, le Racing 92 peut-il se permettre un zéro pointé ?

Vice-champion, le Racing 92 peut-il se permettre un zéro pointé ?

Le 13/01/2017 à 09:28

CHAMPIONS CUP - Déjà éliminé de la Coupe d’Europe, le Racing 92 ne joue plus que pour l’honneur dans une compétition où il a perdu ses quatre matchs sans prendre un seul point de bonus. Un bilan qui fait tâche pour une équipe qui souhaitait faire mieux que sa place de finaliste de la saison dernière.

Samedi dernier, face au Munster, les Racingmen sont encore tombés de haut. On nous promettait une réaction d’orgueil après la gifle aller-retour fatale infligée par Glasgow. Au-lieu de cela, une nouvelle dérouillée (7-32) avec, en prime, un bonus offensif concédé aux Irlandais. Le rouleau-compresseur qui n’avait perdu qu’un seul match de poule en deux ans est parti à la casse : "Cela fait très mal", soupire le trois-quarts centre Casey Laulala. "Maintenant, c’est purement une question de fierté pour nous. Peu importe si nous n’avons plus rien à jouer, on joue au rugby et on doit être des hommes. Il s’agit de retrouver de la fierté, individuellement, collectivement et pour l’image du club" .

Travers : "Ce genre de match, ça ne se galvaude pas"

Contre le Munster, le staff francilien avait aligné une équipe certes remaniée, mais pas décharnée non plus (Masoe, Claassen, Chat, Rokocoko, Imhoff, van der Merwe étaient titulaires, Carter et Chavancy sur le banc). Se pose alors la question de la motivation réelle à disputer ce bloc de trois matches européens sans enjeu sportif mais avec un risque de blessure, à quelques jours de débuter un Tournoi des VI Nations qui affaiblira l’équipe : "Ce genre de match, ça ne se galvaude pas", préfère avertir le coentraîneur Laurent Travers.

Laurent Travers (Racing 92) - octobre 2016

Laurent Travers (Racing 92) - octobre 2016Icon Sport

"On se bat toute la saison pour en jouer alors quand on y est, qu’on y morde tous dedans ! Et puis si nous n’étions pas déjà éliminés, peut-être que certains ne pourraient pas les jouer, ces matchs. Là, ils ont la possibilité de le faire et de montrer tout leur talent" . Une opportunité saisie par l’espoir Mathieu Voisin, auteur d’un essai et d’une belle prestation contre le Munster. Mais il fût trop seul.

Laulala : "Se battre pour quelque chose qui va au-delà du simple match de rugby"

Leicester, prochain adversaire du Racing, compte huit points de retard sur la première place et cinq sur la deuxième. Les chances des Tigers de sortir de la poule sont donc infimes et ils représentent peut-être la meilleure opportunité, pour les Ciel et Blanc, de ne pas sortir de la compétition avec le bonnet d’âne du zéro pointé. En ont-ils seulement envie ? Leur salut peut-il venir des remplaçants et des jeunes ?

Casey Laulala (Racing 92)

Casey Laulala (Racing 92)Icon Sport

"Ceux qui jouent moins peuvent apporter ce supplément de motivation mais ils doivent surtout rester eux-mêmes", affirme Laulala. "J’espère qu’ils y verront une opportunité de montrer qu’ils ne sont pas là seulement pour faire le nombre. Ils doivent se battre pour quelque chose qui va au-delà du simple match de rugby, qu’on appelle la fierté d’être un homme" . Reste à savoir si ces paroles fortes trouveront un écho favorable au sein du vestiaire francilien.

0
0