Icon Sport

CHAMPIONS CUP - La renaissance de Yoann Huget (Stade toulousain)

Après les mois de galère, la renaissance d'Huget
Par AFP

Le 13/01/2017 à 11:50Mis à jour Le 13/01/2017 à 11:52

CHAMPIONS CUP - Après sa grave blessure à un genou, Yoann Huget semble retrouver petit à petit ses moyens. L'ailier toulousain espère encore monter en puissance face aux Wasps. Car le Tournoi des 6 nations approche à grands pas.

Eurosport Player : Votre journal 100% numérique

Voir sur Eurosport

Des mois sans jouer, des mois sans marquer. Revenu enfin au top après une grave blessure, l'ailier de Toulouse Yoann Huget peut aborder avec confiance le match décisif face aux Wasps samedi en Coupe d'Europe et le prochain Tournoi. "Il joue ailier, et avant maintenant, donc il est vraiment au top !", sourit son capitaine au Stade Toulousain, Thierry Dusautoir.

L'essai de Yoann Huget (Toulouse) face au Stade français - 8 janvier 2017

L'essai de Yoann Huget (Toulouse) face au Stade français - 8 janvier 2017Icon Sport

Car face au Stade français dimanche (18-15), "la Huge" a jailli ballon en main d'un groupé pénétrant tel un avant pour aller aplatir. Avant de signer un doublé en toute fin de rencontre qui a donné la victoire aux Toulousains. Deux essais qui portent son total cette saison à quatre sur les cinq derniers matches, après avoir passé quatre mois sans marquer, quatre mois à retrouver ses automatismes depuis son retour à la compétition en août après une grave blessure en début de saison dernière.

Maudit du Mondial

Samedi 19 septembre 2015. Sur un appui, face à l'Italie pour le premier match des Bleus à la Coupe du monde, l'ailier se blesse gravement au genou droit. Suivent des mois de rééducation pour ce maudit du Mondial qui avait manqué celui de 2011 en raison d'un défaut de localisation lors d'un contrôle antidopage. Et "forcément, quand tu es au repos pendant neuf mois, il y a toujours un délai pour retrouver un niveau, surtout son niveau" et "c'est vrai que le début de saison était poussif, il voulait faire beaucoup de choses mais il voulait aller trop vite", juge l'arrière Maxime Médard. "Il lui a fallu du temps pour qu'il retrouve ses sensations, c'est normal. Il n'y aucun joueur qui revient des (ligaments) croisés comme ça et qui retrouve son meilleur niveau aussi rapidement et je trouve même qu'il l'a fait assez vite", ajoute Dusautoir.

Yoann Huget sort du terrain avec le masque de la douleur et des larmes - France-Italie - 19 septembre 2015

Yoann Huget sort du terrain avec le masque de la douleur et des larmes - France-Italie - 19 septembre 2015AFP

Retrouver son meilleur niveau et surtout sa confiance car, "quand des joueurs de très haut niveau se sont blessés quasiment au pic de leur état de forme, ils sont restés mentalement sur des performances de très haut niveau donc quand ils recommencent, ils sont forcement déçus de leur performance", souligne pour sa part son entraîneur Ugo Mola.

Retenu pour le Tournoi des 6 nations ?

Rappelé en Bleu par Guy Novès pour le premier match de la tournée de novembre face aux Samoa, au cours duquel il a inscrit un essai, Huget, 29 ans, a pâti ensuite de la concurrence de Noa Nakaitaci et a été écarté pour les deux matches suivants face à l'Australie et les All Blacks. Son retour au premier plan arrive donc à point nommé à quelques jours de l'annonce des joueurs convoqués pour le Tournoi des Six Nations. "J'espère que les matches qui viennent lui permettront d'avoir encore suffisamment de confiance pour débloquer les situations comme il sait le faire et que cela sera de bonne augure pour lui pour la suite", veut croire Thierry Dusautoir.

L'explosion de joie de Yoann Huget (France) après son essai contre les Samoa - 12 novembre 2016

L'explosion de joie de Yoann Huget (France) après son essai contre les Samoa - 12 novembre 2016AFP

En attendant, la prochaine échéance capitale sera samedi à 16h15 sur le terrain des Wasps, un match décisif pour la qualification des Toulousains en Coupe d'Europe. "On se souvient que le Stade Toulousain avait encaissé 77 points là-bas à une époque (en 1996, ndlr), ça peut aller très vite avec les Anglais", met en garde Huget. Mais cette fois, c'est peut-être lui qui ira plus vite.

0
0