Icon Sport

CHAMPIONS CUP - Clermont a une dette à solder, définitivement

Clermont a une dette à solder, définitivement

Le 15/01/2017 à 10:08

CHAMPIONS CUP - L’ASM Clermont Auvergne, en tête de la poule 5, se déplace à Bordeaux pour gagner et se qualifier pour les quarts de finale dès ce samedi. Il faudra pour cela dominer une Union Bordeaux-Bègles qui jouera à fond son ultime chance de qualification.

Même les flocons qui tombaient ce vendredi sur le terrain d’entraînement ne refroidissent pas la positive attitude des Clermontois. Confortés par leur solide performance face à Toulon (30-6), leaders dans les deux compétitions, les hommes de Franck Azéma ne cachent pas leur détermination à aller chercher une victoire en Gironde. "On a la motivation de se qualifier, et de jouer des phases finales dans cette compétition. On est passé à travers la saison dernière, et je pense que ça nous a donné de l’appétit".

Clermont vise le meilleur à l’issue de cette phase de poules jusqu’ici très bien négociée avec trois victoires et cinq points de bonus en quatre matches. Un succès samedi au stade Chaban-Delmas validerait le premier objectif de la saison, une qualification pour les quarts de finale de la Champions Cup. Avant même la réception d’Exeter le week-end prochain, qui pourrait alors permettre aux Auvergnats de s’offrir le bonus d’accueillir ce quart de finale au stade Marcel-Michelin.

Noa Nakaitaci (Clermont) face à Bordeaux-Bègles - 17 septembre 2016

Noa Nakaitaci (Clermont) face à Bordeaux-Bègles - 17 septembre 2016AFP

Azéma ne change presque rien

Les Clermontois ont les cartes en main, à condition de bien négocier ces deux prochains matches. Bien lancés dans ce mois de janvier décisif, qui voit s’enchaîner des matches qui comptent, l’ASM veut se tester lors de cet aperçu de ce qui l’attend au printemps, lors des phases finales. "On va voir comment on se comporte tout au long du mois, il faut confirmer", attend Azéma. "Ça ressemble à ce qu’on va connaître au mois de mai, donc il faut que l’on soit consistants".

Dans cette mise en condition de phases finales, le staff clermontois a privilégié la stabilité comme rarement cette saison, et n’a quasiment pas modifié son XV de départ pour Bordeaux, par rapport à l’équipe qui avait débuté dimanche face à Toulon. Azéma a reconduit tous les arrières, et n’a changé que sa deuxième ligne, avec les retours de Vahaamahina et Jedrasiak, qui remplacent Iturria et Van der Merwe.

Franck Azéma (Clermont) - novembre 2016

Franck Azéma (Clermont) - novembre 2016AFP

Bordeaux-Bègles est dans un creux

Camille Lopez le fait remarquer, Bordeaux reste sur une série de quatre défaites d’affilée. Deux à domicile face à Exeter puis Pau avant Noel. Puis deux à l’extérieur, à Lyon et à Montpellier ces derniers quinze jours. "Ils sont en difficulté depuis quelques matches, mais ils auront à cœur de se relancer. On sait où on va… On connaît leur qualité de jeu de mouvement, mais aussi leur conquête. C’est une équipe complète".

A l’image de son ouvreur, Franck Azéma se méfie d’une équipe qui n’a plus rien à perdre dans cette compétition, et qui avait joué le jeu jusqu’au bout la saison dernière. "Ils peuvent encore se qualifier, donc je pense qu’ils ont ça en tête. Ils ont montré la saison dernière qu’ils s’arrachaient jusqu’à la dernière minute, et je ne vois pas pourquoi ils changeraient".

Camille Lopez (Clermont) - décembre 2016

Camille Lopez (Clermont) - décembre 2016Icon Sport

Mauvaise série à l’extérieur pour Clermont

Même si Chaban-Delmas est un stade qui réussit plutôt bien aux Clermontois, qui s’y sont imposés deux fois en autant de matches la saison dernière, Clermont est moins souverain en déplacement ces dernières semaines, avec quatre derniers matches perdus à l’extérieur. En Ulster en Coupe d’Europe, et à Bayonne, Pau et Toulouse dans un quart Sud-Ouest qui ne lui réussit pas. "C’est toujours une histoire de comportement", nuance le coach. "Comme l’a déclaré Loann Goujon, ils ont envie de batailler sur leurs terres et de montrer un autre visage, donc il faudra que l’on soit prêts".

À nouveau solides en défense, dominateurs en conquête et toujours aussi efficaces dans le ratio possession de balle/essais inscrits face à Toulon, les Clermontois semblent déterminés à plier l’affaire dès samedi. KO debout il y presque un an jour pour jour, au soir de la défaite à domicile face à cet UBB qui venait de les priver de quart de finale, les Auvergnats veulent définitivement solder cette dette de l’hiver dernier, et faire partie des huit invités au rendez-vous du début avril.

0
0