Icon Sport

CHAMPIONS CUP - Bordeaux-Bègles : Et pourtant, ça devrait tourner...

Et pourtant, l'UBB devrait encore faire tourner...

Le 19/10/2016 à 15:18

CHAMPIONS CUP - Renversante face à l'Ulster (28-13) avec une fin de match endiablée pour son entrée en lice en Coupe d'Europe, l'UBB ne devrait pourtant pas déroger samedi à Clermont à sa politique de rotations déjà mise en place la saison dernière.

Tout le monde connait la formule "on ne change pas une équipe qui gagne". La version girondine diffère un peu depuis que l'UBB côtoie la Champions Cup. Du côté de Moga, "on ne change pas une formule qui gagne" serait même plus approprié au contexte. Avec un bémol, la fréquentation de l'infirmerie qui réduit pas mal le champ d'action au niveau du management, notamment en deuxième et troisième lignes.

Cette option s'était avérée (quasi) payante la saison dernière lors de la découverte de la grande Coupe d'Europe par les hommes de Raphaël Ibanez, qui n'avaient manqué la qualification qu'à la différence particulière avec Exeter. De cette épopée, beaucoup gardent d'ailleurs en mémoire le dernier déplacement au Michelin en clôture de la phase de poules.

Loann Goujon (Bordeaux-Bègles)

Loann Goujon (Bordeaux-Bègles)AFP

Rey : "Le jeu en Champions Cup nous correspond mieux"

Avec de nombreux joueurs peu sollicités en Top 14 sur le terrain, les Bordelais avaient remonté une entame catastrophique (14-0, 4e) pour s'imposer au terme d'un match fou (37-28), privant du même coup leurs hôtes du jour des quarts de finale. "Janvier dernier était un contexte différent", estime le talonneur Clément Maynadier. "Eux étaient dans une mauvaise passe, cette année ils sont bien. Nous, on a été un peu moins bien en début de saison. Et puis je ne suis même pas sûr qu'ils soient revanchards par rapport à ça".

Il n'y aura donc pas d'effet surprise samedi pour ces énièmes retrouvailles entre les deux seuls vainqueurs français de la première journée, les deux seules formations, diront les langues averties, qui prônent réellement un jeu offensif en Top 14. "Le jeu en Champions Cup nous correspond mieux", admettait le centre Julien Rey avant la réception de l'Ulster. "Ce sont des matches où on peut se permettre de plus tenter, on n'a pas l'épée de Damoclès au dessus, on peut jouer plus, être moins dans la gestion des matches. La rapidité, les ballons propres, on a une équipe joueuse, c'est dans notre ADN, pas comme en Top 14 pendant l'hiver où les équipes mettent un gros combat et l'accent sur les rucks, où c'est plus compliqué pour nous".

Julien Rey (Bordeaux-Bègles)

Julien Rey (Bordeaux-Bègles)AFP

"J'ai été épaté car nous ne savions pas si physiquement, les joueurs étaient prêts à tenir un rythme si élevé pendant toute la partie", confiait dimanche l'entraîneur des avants Jacques Brunel. "Ils l'ont prouvé. On peut exister dans cette compétition mais pour pouvoir prétendre à quelque chose, il fallait gagner ce match-là".

Sans Ashley-Cooper ou Connor ?

L'UBB pourra-t-elle faire la passe de deux à Clermont ? En tout cas, elle est avertie du danger, elle qui avait craqué il y a tout juste un mois (40-16) avec une équipe déjà légèrement remaniée. "On a aucun objectif, ce qui fait qu'on joue sans pression, libéré. Qu'on garde ça en tête", prévient l'arrière Jean-Marcellin Buttin. Reste que la victoire face à l'Ulster, la quatrième de suite pour l'UBB, ne devrait pas changer les desseins de l'UBB. D'autant qu'elle n'a pas été de tout repos pour les corps.

Le pilier Jefferson Poirot, victime d'une béquille à un mollet, et le troisième ligne centre Loann Goujon, qui se plaint d'une entorse cervicale, ne devraient pas reprendre le collectif avant jeudi, et de fait, leur participation au match samedi est plus que douteuse. Les retours de sélection du Sud-Africain Steven Kitshoff et de commotion du Néo-Zélandais Luke Braid - il devait voir le neurologue ce mardi après-midi - devraient palier à ces possibles absences.

De même, si les Bordelais veulent aligner à Clermont leur centre néo-zélandais Jayden Spence, qui a eu du temps de jeu en Espoirs ce week-end, ce sera au détriment d'un Australien titulaire face à l'Ulster (application des accords de Cotonou), et donc vraisemblablement Adam Ashley-Cooper ou Blair Connor, restés tous les deux aux soins mardi matin.

Blair Connor (Bordeaux-Bègles) - 16 octobre 2016

Blair Connor (Bordeaux-Bègles) - 16 octobre 2016Icon Sport

0
0