Icon Sport

Leigh Halfpenny (RCT) : "Concernant mon avenir à Toulon, c'est du 50-50 pour l'instant"

Halfpenny : "Concernant mon avenir à Toulon, c'est du 50-50 pour l'instant"

Le 07/12/2016 à 09:00Mis à jour Le 09/12/2016 à 15:52

CHAMPIONS CUP - Mardi, Leigh Halfpenny a eu droit à un entraînement à la carte. Lui, le bourreau de travail, a dû se contenter d'une séance de récupération après avoir enchaîné les matches depuis le début de la saison entre son club et la sélection. Avec son œil au beurre noir, stigmate du match face à l'UBB, le Gallois a notamment accepté d'évoquer pour nous son avenir.

On ne vous avait plus vu avec le maillot du RCT depuis le 21 octobre dernier. Comment avez-vous vécu ce retour avec Toulon ?

Leigh HALFPENNY : C'était bon d'être à nouveau avec les gars, après avoir été absent cinq semaines en raison de la sélection. Et c'est toujours agréable de jouer à Mayol et de retrouver les supporters. Surtout qu'on a plutôt fait une bonne performance, avec le bonus à la clé. Après, ça fait partie du sport professionnel d'aller en sélection et de rentrer dans son club. C'est parfois délicat, il faut retrouver les schémas de jeu et les annonces. Mais les autres joueurs m'ont aidé à être dans les meilleures dispositions pour ce retour.

Depuis votre retour à Toulon, Mike Ford est désormais à la tête de l'équipe. Quels changements avez-vous perçu ?

L. H : Depuis que je suis rentré, j'ai pu voir quelques évolutions. La façon de s’entraîner est différente, Mike met en place des choses par rapport à la façon dont il veut qu'on joue. Chaque jour, on essaie d'être meilleurs, ça peut prendre du temps de mettre en place un nouveau plan de jeu mais je pense que contre Bordeaux nous avons en partie montré comment nous voulions évoluer.

Leigh Halfpenny (Toulon) - 21 octobre 2016

Leigh Halfpenny (Toulon) - 21 octobre 2016Icon Sport

" Ça va être intéressant d'affronter des gars avec qui je viens de passer du temps en sélection"

Dimanche, la coupe d'Europe est de retour avec un match face à vos compatriotes de Llanelli, avec de nombreux joueurs qui composent la sélection. Que pouvez-vous nous dire sur les Scarlets ?

L. H : C'est une très bonne équipe avec des joueurs fantastiques. Ils ont des gars de qualité partout sur le terrain. On va bien se préparer cette semaine pour faire face à cette opposition. Ce sera un gros match, on doit être prêt. Si on veut continuer en Champions Cup, on doit gagner tous nos matchs et ça commence dimanche. Nous travaillons dur pour aller le plus loin dans cette compétition et je pense que nous avons les qualités pour gagner encore ce trophée même si le niveau est très relevé. Mais on doit se concentrer sur chaque match et ne pas se projeter trop loin. Personnellement, ça va être intéressant d'affronter des gars avec qui je viens de passer du temps en sélection ces dernières semaines.

Vous le Gallois, est-ce qu'enfant les Scarlets était une équipe dont vous étiez supporters ?

L. H : Jeune j'ai toujours été supporter de Swansea, c'est mon club, comme mon père. Je suis né à Swansea, mais ma mère vient de Llanelli. Et j'ai une tante qui est une grande supportrice des Scarlets ! Mais bon, je suis certain que ce week-end tout le monde dans la famille va supporter Toulon. D'ailleurs, ma famille fait le déplacement pour le match.

Leigh Halfpenny (pays de Galles) - 12 novembre 2016

Leigh Halfpenny (pays de Galles) - 12 novembre 2016AFP

" C'est important pour moi de jouer en sélection et de représenter mon pays"

Vous arrivez au terme de votre contrat avec Toulon à la fin de l'année. Avez-vous pris une décision concernant votre avenir ?

L. H : Je ne sais pas encore. Pour l'instant, c'est du 50-50. J'étais concentré sur les matches internationaux et maintenant sur mon retour à Toulon. Mais dans les prochaines semaines, je vais parler avec mon agent et ma famille afin de prendre une décision sur ce que je veux faire pour les prochaines saisons. C'est compliqué. Je suis bien ici à Toulon, je me sens bien sur le plan du rugby, on a un super groupe avec de très grands joueurs. Puis jouer ici, à Mayol, devant ces supporters fantastiques c'est énorme. Mais je dois également prendre en considération la sélection. Désormais, le pays de Galles a une loi : si tu joues en dehors du pays, tu as besoin d'une "wild card" pour être appelé. Cette année, il y en a 3*, l'année prochaine il y en aura 4. C'est important pour moi de jouer en sélection et de représenter mon pays, je veux continuer cela. C'est une décision longue et difficile à prendre.

*Faletau, Roberts, North. Halfpenny n'était pas concerné car son contrat avec Toulon avait été signé avant que cette loi n'entre en application. Sa situation changerait en cas de renouvellement de contrat, il devrait avoir une « wild card ».

0
0