Icon Sport

Champions Cup: Mission accomplie pour le Stade français face à Leicester (36-21)

Mission accomplie pour le Stade français, qui verra lui aussi les quarts

Le 24/01/2016 à 16:28

COUPE D'EUROPE - Vainqueur avec bonus offensif de Leicester (36-21, 5 essais), le Stade français a décroché son billet pour les quarts de finale de Champions Cup. Avec 19 points et au goal-average, les Parisiens sont assurés de terminer parmi les meilleurs deuxièmes de la compétition. Les joueurs de la capitale devront se déplacer en Angleterre et pourraient même retrouver les Tigres en quart.

Après une entame de match douteuse, les Parisiens se sont bien repris et ont déroulé pour s'imposer (36-21) face à des Tigres déjà qualifiés et pas réellement mobilisés. Paris a "fait le métier" et se retrouve en quart de finale via une place de meilleur deuxième. Les Saracens (1) ou Leicester (2) attendent désormais le Stade français.

Si les premières minutes ont fait circuler un petit frisson dans Jean-Bouin, les Parisiens se sont vite rassurés. Rassurés et qualifiés pour les quarts de finale au terme d’un match globalement maîtrisé. Globalement maîtrisé mais pas totalement maîtrisé au regard de la capacité des Anglais à se rebiffer. Heureusement d’ailleurs que les Tigres étaient déjà qualifiés au coup d’envoi. Sans ça, Paris auraient probablement dû livrer un combat de titan. Ce combat-là est repoussé au printemps…

Une troisième ligne de gala

Fraichement auréolé du titre de meilleur joueur de Top 14, Sergio Parisse a enfoncé le clou en Champions Cup. Et avec lui, Ross et Lakafia ont été les poumons de cette équipe. Bien que certains gestes aient peut-être manqué de justesse par moment, on retiendra une implication de tous les instants qui a notamment abouti au quatrième essai parisien, celui du bonus: départ de Parisse depuis la ligne médiane, relais de Ross et Lakafia qui vient mettre un point final a une réalisation estampillé "troisième ligne".

Raphaël Lakafia (Stade français) face à Leicester - 24 janvier 2016

Raphaël Lakafia (Stade français) face à Leicester - 24 janvier 2016Icon Sport

Si les Parisiens ont semblé à leur aise sur le peu de mêlées qui ont été disputées, on ne peut pas en dire autant de leur comportement sur les mauls. Les Tigres n’ont pas forcé leur talent dans le jeu courant mais ont montré une très solide maîtrise de cet exercice qui implique force collective et cohésion. C'est assurément l'un des axes de travail pour Quesada et ses hommes sachant qu’il faudra se rendre en Angleterre au printemps pour défier les Saracens ou Leicester (encore!) en quart de finale. S’y présenter sans assurance dans ce secteur pourrait couter très cher.

Mais pour l’heure, interdiction de bouder son plaisir! Paris, après six ans d’absence, retrouve les phases finales de la Coupe d’Europe. Et décomplexée, cette équipe est redoutable, comme en témoigne son parcours en Top 14 la saison dernière…

Rabah Slimani (Stade français) face à Leicester - 24 janvier 2016

Rabah Slimani (Stade français) face à Leicester - 24 janvier 2016Icon Sport

0
0